FCC : Joseph Kabila a tranché sur la répartition des postes ministériels

FCC : Joseph Kabila a tranché sur la répartition des postes ministériels

A l’issue de la réunion convoquée par l'ex-président Joseph kabila, le mardi 13 août 2019, à Kingakati, la répartition des postes au gouvernement a ét

Autorité morale : Néologisme congolais ambigu !
Présidentielle du 23 décembre: Kin-Kiey Mulumba dépose sa candidature
Campagne de l’élection du gouverneur de Kinshasa entre courtoisie parlementaire et tension militante dans les rues proches

A l’issue de la réunion convoquée par l’ex-président Joseph kabila, le mardi 13 août 2019, à Kingakati, la répartition des postes au gouvernement a été faite et donné au chef chaque regroupement de la plateforme du Front commun pour le Congo (FCC).

C’est pour mettre de l’ordre que l’autorité morale du FCC a procédé à cette répartition qui était initialement prévu à 10 députés pour avoir un poste ministériel. Mais pour raison de solidarité, le seuil a été réduit à 8 députés pour un poste ministériel au gouvernement. Pour le poste de vice-ministre, initialement prévu à 6, le seuil a été réduit à 4 députés.

A Kingakati, les regroupements politiques de la plateforme FCC convoqués pour la répartition des postes ministériels

Sur 42 ministères réservés au Front commun pour le Congo (FCC), Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD) qui occupe la première place avec 118 députés, a été attribué 11 ministères et 3 vice-ministres.

L’autorité morale du FCC, le Sénateur en vie Joseph Kabila, a droit à 10% de postes ministériels sur les 42 réservés à cette plateforme de la coalition gouvernementale. Il lui est attribué quatre postes dont deux des ministres et deux des vice-ministres. La source proche du FCC précise que l’ancien président de la République a droit au ministère de la Décentralisation et au ministère de la Coopération, mais les deux postes des vice-ministres lui attribués n’ont pas été révélés.

  1. le PPRD (118 députés) : 11 ministres et 3 vice-ministres ;
  2. AAB de Balamage (27 députés) : 3 ministres et 1 vice-ministre ;
  3. AABC de l’ex gouverneur Paluku (19 députés) : 2 ministres
  4. AAA/a de Puis Muabilu  (21 députés) : 2 ministres
  5. ADRP de François Rubota (21 députés) : 2 ministres
  6. Palu et Alliés (17 députés) : 2 ministres ;
  7. ACO de P. Bologna (12 députés) : 1 ministre et 1 vice-ministre ;
  8. ATIC de l’ex PM Matata (11 députés) : 1 ministre
  9. ABCE de Matenda (10 députés) : 1 ministre
  10. AAAC de G.  Mikulu (10 députés) : 1  ministre ;
  11. Alliance de L. Mende (8 députés) : 1 ministre
  12. ADU de T. Luhaka (8 députés) : 1 ministre ;
  13. CODE de JL Mbusa (8 députés) : 1 ministre
  14. G18 de Makila et Ruberwa (4 députés) : 1 vice-ministre
  15. RIA de M. Bongongo (4 députés) : 1 vice-ministre ;
  16. APCO du PM Tshibala (4 députés) : 1 vice-ministre ;
  17. PRP de Janeyt Kabila (1 député) : 1 vice- ministre
  18. Le Centre de Kambinga (0 député) : 0 poste ;
  19. NOGEC de C. Mutamba (0 député) : 0 poste ;
  20. FUPA de Juliette Mughole (0 député) : 0 poste.
  21. Dissidence AFDC-A (20 députés environ) : cas réservé à la discrétion des instances du FCC.

Ayant aplani toutes les divergences nées de la répartition des postes ministériels entre membres du Front commun pour le Congo, l’ex-chef de l’Etat a profité de cette occasion pour instruire à ceux qui seront désignés ministres au sein du gouvernement de la République de faire preuve d’abnégation, en servant le pays, au lieu de se servir eux-mêmes, tout au long de l’exercice de leurs fonctions ministérielles.

Gel Boumbe

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :