EPSP : La gratuité de l’enseignement débattue sur une table ronde à Kinshasa

EPSP : La gratuité de l’enseignement débattue sur une table ronde à Kinshasa

La deuxième table ronde sur la gratuité de l’enseignement se tient à  Kempinski Fleuve Congo hôtel dans la commune de la Gombe du jeudi 22 au samedi 2

Jubilé d’or de l’ANAPECO : Emery Okundji rend hommage aux parents pour leur soutien à l’éducation.
Examens d’État 2018 : Bientôt les résultats de 672.209 participants, pour combien des réussites ?
EPSP : G. Musemena participe à la 58ème conférence des ministres de l’Education de la Francophonie au Canada

La deuxième table ronde sur la gratuité de l’enseignement se tient à  Kempinski Fleuve Congo hôtel dans la commune de la Gombe du jeudi 22 au samedi 24 août 2019. Sous la présidence du Ministre a.i de l’Enseignement Primaire Secondaire et Professionnel, EPSP, Emery Okundji, ce forum réunit les acteurs de la société civile, les experts du secteur de l’éducation, ainsi que les différents représentants venus de toutes les 26 provinces de la RD sur  l’effectivité de la gratuité de l’éducation de base dans les écoles publiques dès la rentrée scolaire 2019-2020.

Emery Okundji, ministre a.i. de l’EPSP a annoncé que la gratuité de l’enseignement sera effective le jeudi 22 août 2019 lors de l’ouverture de la deuxième table ronde sur la gratuité de l’enseignement de base. .

Présidant ces accises, le Ministre a.i de l’EPSP, dans son mot d’ouverture, a indiqué que  l’éducation constitue un moteur du développement pour la jeunesse d’une nation tout en s’appuyant sur le fait que la Rdc est un pays remplit des multiples potentialités naturelles. «L’éducation apporte à toutes nations un surcroit de prospérité, notamment un recul à la violence, une meilleure santé, la parité entre les hommes et les femmes, une hausse du capital social et un environnement naturel plus sain »

Réunissant les représentants de toutes les parties prenantes du  système éducatif (les syndicalistes et d’autres organisations de la société civile) aussi bien de la capitale Kinshasa que des provinces, autour de cette table ronde, les experts de l’éducation  examinent les modalités pratiques et appropriées sur une mise en œuvre de cette gratuité.

Il est à rappeler que le Président de la République, Félix Tshisekedi, dans son discours d’investiture en janvier dernier, avait promis la gratuité de l’enseignement primaire au pays. Cette promesse correspond à la loi en vigueur dans le pays. Selon l’article 43 de la constitution, l’enseignement primaire est gratuit et obligatoire dans les établissements publics.

Pétronelle Lusamba

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :