Enquête sur les massacres au Kasaï :la communauté internationale demande la collaboration et l’honnêteté des dirigeants congolais

Enquête sur les massacres au Kasaï :la communauté internationale demande la collaboration et  l’honnêteté des dirigeants congolais

Après quelques mois d’atermoiement,  la vérité commence à être révélée autour de la mort du chef coutumier Kamuina Nsapu dans la province de Kasaï occ

Le Programme alimentaire mondial a besoin de 135 millions des dollars pour le Kasaï
500 tonnes d’aide humanitaire pour la région du Kasaï
La CENCO attire l’attention de l’ONU sur la nécessité d’une aide humanitaire d’urgence en RDC

Après quelques mois d’atermoiement,  la vérité commence à être révélée autour de la mort du chef coutumier Kamuina Nsapu dans la province de Kasaï occidental. Il faut dire que cette province de la RD Congo a constitué un champ de bataille entre d’une part les milices kamwina Nsapu et d’autre part les forces armées congolaises. Les combats entre les deux camps ont fait plusieurs morts. D’après les sources sur place, c’est un problème lié à la succession du pouvoir coutumier du Chef kamwina Nsapu qui est à l’origine de cette situation.

ONU Logo

ONU Logo

Le gouvernement de la république, ainsi que la communauté internationale avaient pris des dispositions, à cette époque, pour mettre fin à cette situation et établir la vérité afin de punir les coupables de ces crimes atroces.

En effet, l’arrivée des deux experts de l’ONU Zaida Catalan et Michael Sharp, venus enquêtés sur la source de ce conflit et assassinés le 12 mars 2017 n’a pas du tout arranger la situation.

Le gouvernement congolais avait ouvert une enquête pour connaître la vérité sur l’assassinat de ces deux experts onusiens.

De leur côté, Rfi et Reuter ont mené conjointement des enquêtes sur base d’éléments issus du dossier d’instruction de la justice militaire congolaise et ont abouti au résultat selon lequel des agents de l’État et les officiers ont participé à l’organisation de la mission qui a coûté la vie à Michael Sharp et Zaida Catalan.

A la suite de cette enquête, la communauté internationale demande la collaboration et l’honnêteté de dirigeants congolais.

Gladys Bundu (Stagiaire)

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :