Enquête onusienne très poussée sur l’attaque du contingent

En réponse à la demande du Gouvernement tanzanien tanzanien aux Nations unies de diligenter une enquête transparente, internationale et urgente, l

Réunification des enfants avec leurs familles au Nord-Kivu grâce à la Monusco
Le chef adjoint de la sécurité de l’ONU assure la population de l’Est du soutien de la MONUSCO
Une attaque a visé et tué au moins 15 casques bleus au Nord-Kivu
Jean-Pierre Lacroix au chevet des victimes tanzaniennes

Jean-Pierre Lacroix au chevet des victimes tanzaniennes

En réponse à la demande du Gouvernement tanzanien tanzanien aux Nations unies de diligenter une enquête transparente, internationale et urgente, le secrétaire général adjoint des Nations unies chargé des opérations de maintien de la Paix, Jean-Pierre Lacroix a déclaré le 19 décembre 2017 : « C’est un incident très grave. Toutes nos pensées sont toujours tournées vers les victimes et les familles des morts mais aussi les blessés auxquels on souhaite un prompt rétablissement. Il y aura une enquête très poussée qui sera faite. J’ai eu l’occasion de dire aux autorités tanzaniennes civiles et militaires, mais aussi aux responsables militaires des pays qui contribuent à la brigade d’intervention, que cette enquête se fera en étroite liaison avec eux »

Enquête au plus haut niveau des Nations unies sur la base de Semulki

Le secrétaire général adjoint des Nations unies chargé des opérations de maintien de la Paix a ajouté :: « L’enquête sera conduite avec les moyens qu’il faudra. Les conclusions et les recommandations qui en résulteront seront évidemment examinées, traitées au plus haut niveau et le plus rapidement possible. Xxx Il faut à tout prix travailler pour être plus effectif dans la réaction contre ces groupes et c’est sera l’objet de l’enquête. Bien attendu, ce travail devra aussi être fait avec les autorités de la République démocratique du Congo, parce que c’est leur responsabilité première d’assurer la sécurité sur le territoire de ce pays. Nous, nous sommes en appui. J’ai eu l’occasion de m’entretenir de ce sujet avec son excellence le Président de la République et différents responsables du gouvernement congolais ».

Professionnalisme tanzanien malgré des victimes

Le Porte-parole militaire par intérim de la MONUSCO, le Commandant Adil Esserhir, après la tuerie des soldats tanzaniens, a commencé par affirmer, le 20 décembre 2017, « Nos casques bleus qui opèrent sur le terrain sont tous des professionnels. Ils ont fait preuve de leur efficacité, par le passé et continuent à le faire. A titre d’exemple, je peux même vous rappeler la défaite du M23 et la réduction de force de nuisance de beaucoup de groupes armés dans la région. Je peux vous dire qu’ils sont très efficaces et sont très professionnels ».

Le Commandant Adil Esserhir a néanmoins reconnu que dans le cas actuel, c’est la première fois que la Monusco enregistre des pertes aussi énormes. « Mais cela ne veut pas dire, a-t-il dit, que ces casques bleus n’aient pas fait t preuve de manque de professionnalisme. C’est un cas qui s’est avéré et des enquêtes sont en cours pour essayer de voir justement qu’est-ce qui s’est passé et déterminer les véritables causes et enfin d’éviter à l’avenir des situations pareilles ».

La Monusco refuse de donner le nombre d’assaillants de la Force onusienne capturés vivants

A la question des journalistes sur le nombre d’assaillants qui auraient été arrêtés ou tués, le Porte-parole militaire par intérim de la MONUSCO, le Commandant Adil Esserhir a déclaré qu’à la limite il ne peut dire pour l’instant que les chiffres officiels. « ce sont les 14 casques bleus que nous avons perdus, ce sont également les 44 autres qui sont blessés et sont soignés dans des hôpitaux. Pour le reste, nous avons commencé des enquêtes sur place, le Général Bernard Commins, le Commandant adjoint de la Force de la MONUSCO est sur place et nous poursuivons ces investigations afin de déterminer d’une manière précise ce qui s’est passé. »

Rombaut Kamwanga

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :