Engagements militaires onusiens permanents contre les FDLR

Au cours de la conférence de presse de ce mercredi 4 octobre 2017, le porte- parole militaire de la Monusco, le Commandant Adil Esserhir a rappelé que

La MONUSCO sera sur le terrain dimanche 21 janvier 2018 pour observer les marches pacifiques des catholiques
Session de renforcement de capacité des acteurs communautaires à Beni
Relation de visite de Mme Bolduc et partage d’idées sur l’action humanitaire combinée avec l’assistance au développement

Au cours de la conférence de presse de ce mercredi 4 octobre 2017, le porte- parole militaire de la Monusco, le Commandant Adil Esserhir a rappelé que les Forces armées de la Monusco ont déjà été engagées par le passé dans pas mal d’opérations contre les FDLR.

La Monusco a combattu cette Force négative et tous ces groupuscules soit FDLR Foca, soit RUD, soit quelle que soit la faction.  Les FDLR ont été conduites pendant un certain temps par le rebelle Nkunda Batware, réfugié depuis lors au Rwanda voisin.  La Monusco s’est voulue rassurante face à un ennemi proche des frontières.

Le commandant Adil Esserhir a signalé « Une opération que l’on conduit depuis le 25 septembre contre les bastions des FDLR dans le territoire de Rutshuru, donc on a pu chercher des hommes qui les occupent, on a pris deux postes de commandement, on a désorganisé et restreint leur liberté de mouvement. Il y a eu 54 redditions enregistrées, donc il s’agit de 13 combattants et de dépendants, donc 54. On en a enregistrés 7 à Kitchanga et 37 autres à Kibabi dont 11 combattants ».

Des redditions qui apportent la stabilisation

Les redditions actuelles et même des redditions par le passé montrent bel et bien que les actions menées par la MONUSCO permettent une stabilisation de la zone et même poussent ces combattants à rejoindre le processus DDR. Ces redditions peuvent même apporter une contribution aux activités de stabilisation.

Rombaut Kamwanga

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :