Enfin une initiative pour la filière café-cacao

Enfin une initiative pour la filière café-cacao

 Les statistiques mondiales révèlent  qu'autour des années 1950- 1960, la RDC était parmi les grands producteurs mondiaux du "Café- Cacao". Mais hélas

FELICITATIONS DE LA CENCO AU DOCTEUR DENIS MUKWEGE, PRIX NOBEL DE LA PAIX 2018
L’évasion des assassins des experts onusiens replacée dans le cadre des prisons défectueuses congolaises
La priorité pour le Bureau de Liaison Parlementaire de la CENCO est de contribuer à la Sauvegarde d’un Cadre Légal qui promeut les droits humains de la participation citoyenne à la vie publique

 Les statistiques mondiales révèlent  qu’autour des années 1950- 1960, la RDC était parmi les grands producteurs mondiaux du « Café- Cacao ». Mais hélas, cet avantage n’est plus qu’un vieux souvenir. Actuellement, le pays est à la traine de la filière et à même disparu des mercuriales « café- Cacao ». Des organisateurs du récent Forum sur cette double filière ont affirmé qu’il est  donc plus qu’urgent de veiller sur ce secteur porteur, pourtant négligé au pays.

Public et Privés intéressés par la filière café-cacao

Forum Kinshasa café cacao 2018

Forum Kinshasa café cacao 2018

Désormais cet oubli est réparé. Pour ce faire, du  18 au 20 juin 2018 s’est tenu à l’Hôtel Fleuve- Congo- Kempisky (Kinshasa), deux journées de travail sur la filière café- cacao en RDC.  Cette initiative de la Fédération des Entreprises du Congo (FEC) a eu pour thème: »L’amélioration du climat des affaires  dans les filières agricoles café- cacao : défis, contraintes et opportunités ». Au cours de ces assises organisées en collaboration avec le Ministère de l’Agriculture et le concours de l’OGEFREM ainsi que d’autres partenaires du secteur privé; plusieurs intervenants et experts ont profité de l’occasion pour justifier leur intérêt au thème abordé.

Des premières observations des participants à ces assises il est ressorti des obstacles majeurs à la production, à la transformation, à la certification, à la recherche et à l’exportation du café- cacao. Ces obstacles  ont été identifiés, en vue d’en formuler des recommandations idoines pour la promotion et la compétitivité des produits du secteur.

 

Une grande interrogation interpelle toutefois des analystes économiques sur l’opportunité actuelle d’une telle réunion et surtout sur le résultat attendu par les opérateurs économiques engagés dans cette double filière prometteuse.

 

LM Monongo

 

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 1
%d blogueurs aiment cette page :