Élections en RDC : le Pape souhaite un scrutin pacifique et régulier

Élections en RDC : le Pape souhaite un scrutin pacifique et régulier

Après avoir récité la prière de l’Angélus, le Pape François a adressé une salutation spéciale aux habitants de la République Démocratique du Congo

Rapport de la MOE JPC/CENCO : 122 cas des observateurs électoraux soit interdits d’accès, soit expulsés des BRTC 
Les acteurs de la société civile ont publié une approche consensuelle pour la fin de la crise institutionnelle en RDC
Le Président de la CENCO, SE Mgr Marcel Utembi, s’est entretenu avec la délégation de la SADEC
Le Pape François lors de la prière de l'Angélus, 30 décembre 2018

Le Pape François lors de la prière de l’Angélus, 30 décembre 2018

Après avoir récité la prière de l’Angélus, le Pape François a adressé une salutation spéciale aux habitants de la République Démocratique du Congo, attendus aux urnes ce dimanche 30 décembre pour les élections générales. Rapporte les médias du Saint-Siège.

«Prions ensemble pour tous ceux qui en République Démocratique du Congo souffrent à cause de la violence et du virus Ebola», a demandé le Saint-Père avant d’adresser ses saluts. «Je souhaite que tous s’engagent à maintenir un climat pacifique qui permette un déroulement régulier et pacifique des élections», a-t-il conclu.

L’Église catholique est très engagée dans le processus politique en République démocratique du Congo. Il y a déjà deux ans, c’est sous son égide qu’était signé l’accord de la Saint-Sylvestre ouvrant la voie à l’organisation des élections présidentielle, législatives et provinciales, plusieurs reportées. Les évêques congolais n’ont pas ménagé leurs efforts pour amener le gouvernement et les partis d’opposition à s’entendre pour que les scrutins aient enfin lieu, plus de deux ans après la fin du mandat du président Joseph Kabila.

Dernière initiative en date pour que les élections se déroulent dans un climat serein et pour garantir tout débordement après la proclamation des résultats : une célébration œcuménique avec les Églises protestantes dans la cathédrale Notre-Dame de Kinshasa en présence de l’archevêque de la capitale, Mgr Fridolin Ambongo. Il a appelé chaque camp à ne pas pousser l’adversaire au désespoir et à la violence.

Junior Kitambala

 

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :