Elections des gouverneurs à deux tours : entre liesse et récriminations

Elections des gouverneurs à deux  tours : entre liesse et récriminations

Après un premier tour paisible, ponctuée çà et là de scènes de liesse populaire dans les chefs-lieux des huit provinces concernée par l’élection des g

Qui de Joseph Kabila et de Moïse Katumbi réussira à se jeter à l’eau ?
Gabon : la Cour constitutionnelle dissout l’Assemblée et remplace la Cenap par le CGE
A l’issue de son congrès au Centre catholique Nganda à Kintambo, le MSR devient MCR

Après un premier tour paisible, ponctuée çà et là de scènes de liesse populaire dans les chefs-lieux des huit provinces concernée par l’élection des gouverneurs, le deuxième tour a connu quelques troubles à l’ordre public particulièrement à Boende, chef lieu  de la province de la Tshuapa, où la violence a empêché la population de vaquer à ses activités. Toutefois  les députés provinciaux ont élu les huit gouverneurs du Haut- Katanga, Haut-Lomami, Kwilu, Sud- Kivu, Sud-Ubangi, Tshopo, Tshuapa et Bas-Uele.

Dans le Bandundu, le Palu rend la Majorité présidentielle responsable de son échec.

A l’issue du vote au premier tour,   la population est descendue dans les rues de Bandundu-ville pour se réjouir de la victoire au premier tour du candidat indépendant, Michel Balabala, élu gouverneur de la province du Kwilu. Il a obtenu 18 voix sur les 35 votants. Le Palu, parti allié de  la Majorité présidentielle (MP)  a exprimé de vives récriminations contre ses partenaires accusant le secrétaire de la MP, Aubin Minaku de ne pas jouer franc jeu.

Province de Sud-Ubangi, couple étrange majorité et indépendant

Le candidat indépendant, Nage,  a été  élu gouverneur de la province du Sud-Ubangi.  Au premier tour, il a obtenu 20 voix sur 23. Il succède ainsi à José Makila. Le candidat de la majorité présidentielle a récolté 3 voix. Le troisième candidat à la course, Yvon Dangbele n’a obtenu aucune voix. Le nouveau gouverneur de province Taila Nage est membre du parti politique Radeso qui s’est retiré de la majorité présidentielle. Etrange attelage,  son colistier Jean Leka Bakakoye  est du parti Afdc de Bahati Lukwebo, actuel ministre du Plan. A la proclamation des résultats, la population en liesse est descendue dans la rue pour manifester son soutien au nouveau gouverneur.

Province de Haut-Lomami, le candidat conteste le résultat

 Jackson Kalenga Mwezeni a remporté l’élection partielle dans le Haut-Lomami. Il a obtenu 16 voix sur 23 au premier tour. Banza Mulume Marmont candidat indépendant a obtenu 7 voix sur 23. Les partisans du perdant ont contesté le score de leur candidat. Ils se sont rendus à l’assemblée provinciale et ont lancé des pierres dans l’hémicycle. Mais la police les a dispersés en lançant des gaz lacrymogène.

Province du Sud Kivu, l’Opposition rejoint la Majorité

Claude Nyamugabo, candidat de la Majorité présidentielle a été élu au second tour gouverneur de la province du Sud-Kivu. Il l’a emporté avec 31 voix. Elie Zihindula s’était déjà désisté la veille dénonçant des «intimidations» sur les députés provinciaux. Au premier tour, le candidat de la Majorité présidentielle était arrivé en tête de l’élection du gouverneur  avec 16 voix contre 12 au candidat de l’Opposition. Les voix accordées au second sont étrangement parties renforcer le candidat restant. La société civile du lieu a parlé d’une mascarade électorale à Bukavu.

Province de la Tshuapa, gagnant protégé et vaincu libre de tout mouvement

Des actes de violence et de pillage de la résidence du président de l’assemblée provinciale à Boende ont émaillé la scène politique du lieu après l’élection du gouverneur. Les députés provinciaux de la Tshuapa n’ayant  pas mis à exécution leur menace de boycott de l’élection du gouverneur ont élu le candidat de la majorité présidentielle, Pancrace Boongo, opposé à l’indépendant Papy Booto. Commentant cette réaction populaire, Cyprien Lomboto, ancien gouverneur de la Tshuapa a déclaré comprendre l’exaspération populaire. En attendant, le nouveau gouverneur et les députés électeurs sont  protégés par la police.

Dans les autres provinces les élections se sont déroulées dans le calme ; on a déploré aucun incident.

RKDIA

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :