Eglise-Histoire : Octobre, mois de commémoration des martyrs à Bukavu

Eglise-Histoire : Octobre, mois de commémoration des martyrs à Bukavu

Le mois d’octobre est devenu une période symbolique de commémoration durant cette dernière décennie pour les chrétiens de la province du Sud-Kivu

La Caritas diocésaine de Bukavu au chevet des victimes des incendies du mois d’août 2018
Echos de capitales provinciales des six anciennes provinces congolaises
Bukavu : Une femme blessée en pleine journée devant son domicile

Messeigneurs Munzihirwa, Kataliko et Mbogha, martyrs de Bukavu

Le mois d’octobre est devenu une période symbolique de commémoration durant cette dernière décennie pour les chrétiens de la province du Sud-Kivu et particulièrement de l’archidiocèse de Bukavu, à l’Est de la RD Congo.

C’est au cours de ce mois marial que les habitants de ce coin de la République se souviennent de trois archevêques de  Bukavu qui ont été arrachés à l’affection de leurs chrétiens et de leur peuple.

Mgr Christophe Munzihirwa a été assassiné le 29 octobre 1996, à l’entrée des troupes rebelles de l’AFDL dans la ville de Bukavu. Pour remplacer, le Pape Jean-Paul II a fait recours à Mgr Kataliko, alors évêque de Butembo-Béni. Il mourra à Rome, en exil, le 4 octobre 2000. Pour lui succéder, c’est à Mgr Charles Mbongha que le Saint-Père a eu recours. C’est le jour même de son intronisation qu’il a eu le malaise qui l’emporta le 09 octobre 2005.

Les chrétiens de Bukavu retiennent de ces trois apôtres un grand zèle pour l’annonce de l’évangile. « Des hommes simples, proches de leurs brebis », disait Mgr Maroy, alors Vicaire général.

Clôture de l’enquête diocésaine sur la béatification de Mgr Munzihirwa

S.E. Mgr Christophe Munzihirwa

S.E. Mgr Christophe Munzihirwa

Le feu Mgr Munzihirwa est mort comme il a vécu. Un homme d’une simplicité et humilité débordantes.

Dans un communiqué publié en octobre 2018, le diocèse de Bukavu avait annoncé il y a de cela un an avoir clôturé la phase diocésaine des enquêtes sur la cause de la béatification du feu Monseigneur Christophe Munzihirwa Mwene Ngabo : « l’Archidiocèse de Bukavu peut rendre grâce à Dieu d’avoir fourni tout le travail qui amène à clôturer la « phase diocésaine » de la cause de sa béatification. Tout le fruit de ce dur labeur sera acheminé sous pli fermé à Rome  et nous continuons à prier pour que cette phase romaine aboutisse effectivement à ce que l’Eglise le proclame Bienheureux ».

Il est à noter aussi que Mgr Munzihirhwa  était connu pour son franc-parler  témoignant son  courage  et sa force  de dénoncer le mal, l’injustice  et l’occupation illégale du territoire congolais par les étrangers qui usaient de la violence.

Junior Kitambala

 

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :