Ebola va faire autrement de victimes, le Dr Oly Ilunga auditionné par la justice.

Ebola va faire autrement de victimes, le Dr Oly Ilunga auditionné par la justice.

« L’ex-Ministre de la santé, Docteur Oly Ilunga, a été auditionné mardi 27 août par le parquet général près la Cour de cassation et il est reparti lib

Le Directeur général de l’OMS et la Directrice régionale pour l’Afrique visitent Bikoro, la zone touchée par Ebola.
10ème épidémie d’Ebola : la plus meurtrière de la RDC
Le Prof J.J. Muyembe : «Aucune pression dans le choix des vaccins contre Ebola »  

« L’ex-Ministre de la santé, Docteur Oly Ilunga, a été auditionné mardi 27 août par le parquet général près la Cour de cassation et il est reparti libre, mais l’instruction est en cours et il a confiance dans la justice de son pays », a indiqué son avocat, Me Guy Kabeya qui confirme l’information annoncée par Top Congo FM que Trois de ses anciens collaborateurs sont placés en garde à vue.

Des employés de l’OMS s’apprêtant à entrer dans l’hôpital de Kagadi dans le district de Kibale où une épidémie d’Ebola a été éclaté récemment. Photo AFP

Selon une source judiciaire, le Dr Ilunga a été entendu dans le cadre d’une enquête se rapportant à la gestion d’importants fonds versés par le gouvernement destinés à la riposte contre la maladie à virus Ebola, pendant qu’il était aux affaires.

Une seconde source ajoute que c’est une enquête préliminaire, il n’y a pas de raisons de s’inquiéter car, il n’est pas en état d’arrestation.

Face à la recrudescence de la maladie à virus Ebola et à la suite de la décision de l’Organisation Mondiale de la Santé de considérer cette épidémie comme une urgence de portée internationale, le président Tshisekedi avait décidé de confier la coordination de la riposte à un secrétariat technique dirigé par le professeur Jean-Jacques Muyembe de l’Institut national de Recherche Biomédicale (INRB), qui sera d’ailleurs décoration par le gouvernement japonais pour ses nombreuses recherches scientifiques, notamment sur la maladie à virus Ebola.

Suite à cette décision du Chef de l’Etat qui tient à éradiquer cette maladie sur le territoire congolais, le Docteur Oly Ilunga, alors Ministre de la santé en a fait une mauvaise lecture et suite à sa contestation, il a adressé une correspondance au Président de la République dans laquelle, il a signifié sa démission de ses fonctions le lundi 22 juillet dernier.

Nommé Ministre de la Santé en décembre 2016, l’épidémie à virus Ebola qui a fait à ce jour 1.990 morts a été déclaré en 2018 et Oly Ilunga a démissionné le 22 juillet 2019 et auditionné le 27 août 2019 par le parquet général près la Cour de cassation.

Gel Boumbe

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :