Dr Denis Mukwege et Nadia Murad ont reçu leur Prix Nobel de la paix 2018

Dr Denis Mukwege et Nadia Murad ont reçu leur Prix Nobel de la paix 2018

Le docteur Denis Mukwege a reçu officiellement ce lundi 10 décembre à Oslo en Norvège, son prix Nobel de la paix. Le plus célèbre des gynécologues con

Pour la société civile, l’intérim du coordonnateur de l’ITIE doit être assuré par un collège de trois personnes
Exhortation du Président de l’Eglise du Christ au Congo au  Culte œcuménique du 29 décembre 2018
Message de Pâques du secrétariat général de la CENCO

Le docteur Denis Mukwege a reçu officiellement ce lundi 10 décembre à Oslo en Norvège, son prix Nobel de la paix. Le plus célèbre des gynécologues congolais a, au cours de son intervention, dénonce l’échec de la stratégie de la communauté internationale et l’impunité qui perdure dans son pays, la RDC.

De son côté, l’activiste kurde Nadia Murad a, elle-même, été victime de l’Etat islamique. Cette jeune femme, membre de la communauté Yézidi, minorité dans la minorité kurde en Irak, a été enlevée en 2014. Pendant trois mois, elle était devenue esclave sexuelle.
Les deux ont reçu un prix conjoint cette année pour récompenser leur combat contre les violences faites aux femmes. Ce prix Nobel 2018, est le symbole d’un destin croisé de ces deux fortes personnalités qui refusent de se taire.
Parlant de la politique de son pays, la RDC, en cette période pré-électorale , Dr Mokwege n’est pas quelque qui parle bas ce qui est à dire haut. « Je suis un citoyen. Et ma Constitution me permet de donner mon point de vue. Ce que je vois à l’hôpital, c’est la conséquence de la mauvaise gouvernance. C’est la conséquence de l’absence de l’Etat de droit. Vous connaissez plusieurs personnes parmi nos dirigeants qui sont là parce que tout simplement ils ont été chef de milice. Des milices qui ont tué, des milices qui ont violé. Comme récompense, ils se retrouvent ministres ou chefs militaires. Et moi, je pense que lorsque les gens commettent des actes comme ça et ne répondent pas à la justice, c’est que finalement ça devient un mode d’accession au pouvoir. Moi, si je m’oppose à ça, c’est vrai que ça ne me fait pas que des amis », a-t-il déclaré dans une interview à Rfi.
Gel Boumbe

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :