Douze Mbemba rêve d’exposer ses toiles à Boma et à Bandal

Douze Mbemba rêve d’exposer ses toiles à Boma et à Bandal

Il a remporté de nombreux prix, exposé avec succès en Afrique comme en Europe et est aujourd’hui une valeur sûre de la peinture congolaise. Doudou Mbe

La 5ème édition du Festival Amani a été une réussite, malgré l’enlèvement de Black Man Bausi à Goma
28 ans après la mort des frères Soki, Bella Bella réapparait avec le chanteur Nkolo Makambo
Lingwala fait de Lutumba ce que Memphis aux États-Unis fait d’Elvis Presley

Il a remporté de nombreux prix, exposé avec succès en Afrique comme en Europe et est aujourd’hui une valeur sûre de la peinture congolaise. Doudou Mbemba, « Douze » car il est le douzième de sa fratrie, est né à Boma, dans le Kongo-Central, pas si loin de Kinshasa.

Il y a une quarantaine d’années, dans les rues poussiéreuses de sa ville natale, il s’amusait, à la plus grande joie de ses camarades, à caricaturer ses professeurs. Une pochade qui le mènera quelques années plus tard sur les bancs de la fameuse Académie des beaux-arts de Kinshasa, d’où sont sortis de nombreux artistes.

Mes toiles décrivent le quotidien de cette ville extraordinaire

Douze Mbemba, lui, donne ses premiers coups de pinceau et de burin comme stagiaire dans un atelier. Il y peaufine son style, affine sa technique. « Je voulais par-dessus tout trouver une certaine originalité », explique ce perfectionniste qui aime travailler la couleur, étirer l’huile au couteau pour lui donner tous ses éclats et ses reliefs.

« Mes toiles décrivent le quotidien de cette ville extraordinaire », souffle-t‑il. Et, comme Kin, Doudou brasse douze idées à la minute. « Je voudrais surtout organiser une grande exposition à Bandal et à Boma, précise l’artiste. Si seulement notre pays avait une vraie politique culturelle… »

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :