Djouna Mumbafu tout feu tout flamme à Paris et très chaud à Manchester

Djouna Mumbafu tout feu tout flamme à Paris et très chaud à Manchester

Alors en séjour à Londres en Angleterre depuis quelques années, l'artiste musicien Djouna Mumbafu a pulvérisé la capitale française dans un concert ha

Après Maradona, Pelé qui croyait à Messi pour lui succéder reste encore Roi, même dans son fauteuil
Education : La France désignée chef de file de partenaires techniques en RDC
CAN 2019 : Les Léopards s’inclinent devant les ougandais 0-2 et ratent le décollage

Alors en séjour à Londres en Angleterre depuis quelques années, l’artiste musicien Djouna Mumbafu a pulvérisé la capitale française dans un concert haute en couleurs. Organisée le 15 août dernier dans la salle Djonga Place d’Okula Djonga à Paris, ladite production scénique a refusé du monde. A guichet fermé, la salle ne pouvait pas contenir tout ce public qui s’est déplacé pour revivre le moment émotionnel de l’Empire Bakuba.

Djouna lors de son concert à Paris

Accompagné de quelques anciens collègues de l’Empire Bakuba, notamment Elvis Kunku, Mimich Bass et Dokolos, le showman Djouna a incorporé aussi dans l’équipe d’autres artistes musiciens congolais tels que Popolipo Beniko Zéro faute, Fila Bassele, CNN et Nono Atalaku. Avec cet orchestre type, il a épluché le répertoire de son propre groupe Big One et celui de l’Empire Bakuba. Cette prestation scénique pleine d’émotions a fait pleurer certains fans dans la salle.

Le chanteur était très heureux, ses frères et sœurs, fils et filles de ses anciens patrons Pépé Kallé et Papy Tex étaient là pour le soutenir. Il s’agit d’Adamo Kabasele, Nathy Matolu Saka et Bienvenue Matolu. La présence de ces derniers a réconforté Djouna qui a ressenti l’ombre de Pépé Kallé et Papy Tex à ses côtés.

Avant de regagner l’Angleterre le 3 septembre, Djouna Mumbafu s’est produit le 1er septembre dernier en playback à Lieu saint en France. Aussitôt arrivée à Londres, le patron de Big One a livré un concert le 8 septembre 2018 à Manchester sous le label de « C 10 Productions. » Cette prestation scénique a connu un grand succès, surtout que c’était sa première fois dans cette ville où la colonie non seulement congolaise, mais aussi africaine avait besoin de lui.

Djouna, premier des animateurs sans concurrent

Djouna Mumbafu et Adamo Kabasele, le fils de Pépé Kallé

Pour ceux qui ne le savent pas, Djouna Mumbafu est un artiste musicien congolais le plus calme et un vrai bosseur. Sorti d’une bonne école d’éducation, il prend le respect pour son cheval de bataille et se met loin de conflit. A cause de ses multiples talents, il est le premier animateur qui a ouvert le chemin à être primé par les chroniqueurs de musique et autres organisation culturelles comme meilleur animateur de l’année.

Djouna est le premier de sa catégorie d’être auteur-compositeur, chef d’orchestre et à créer son propre orchestre dénommé Big One. Il est le premier et jusque-là l’unique qui a obtenu le prix de champion d’Afrique et des Caraïbes. Avec un seul album intitulé « Tonnerre de Brest », il est le premier animateur à faire le tour du monde avec son groupe, notamment la Guinée Equatoriale, la Zambie, la Namibie, le Bénin, l’Afrique du Sud, trois fois le Zimbabwe, l’Amérique du Nord, l’Amérique du Sud et plus de neuf fois l’Angola à travers ses provinces.

Ces exploits montrent que l’artiste musicien Djouna Mumbafu était aux côtés de grands de la musique africaine. Il a reçu la bénédiction artistique de son « père » en la personne d’un grand chanteur Kabasele Yampanya, alias Pépé Kallé.
Depuis qu’il séjourne en Angleterre, le président de Big One a déjà livré plus de quinze concerts bien réussis. De cette catégorie appelé « animateur ou atalaku », Djouna Mumbafu reste le pionnier qui a ouvert le chemin au plus grand nombre d’animateurs n’utilisant que sa façon d’animer et même à coller son timbre vocal.

Gel Boumbe 

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :