Diocèse d’Isiro- Niangara : La paroisse Sacré- Cœur de Jésus de Rungu célèbre ses 100 ans

Diocèse d’Isiro- Niangara : La paroisse Sacré- Cœur de Jésus de Rungu célèbre ses 100 ans

De 1919 à 2019, ça fait exactement 100 ans  depuis que  les Missionnaires Dominicains ont fondé la paroisse Sacré-Cœur de Jésus de Rungu qui se situe

Kinshasa : Un journaliste condamné par défaut après avoir dénoncé des détournements des fonds dans le monde sportif congolais
Une conférence sur l’ investissement dans les Nouvelles technologies de l’information et de la communication
Décès de Mgr Valentin Masengo, évêque du diocèse de Kabinda

De 1919 à 2019, ça fait exactement 100 ans  depuis que  les Missionnaires Dominicains ont fondé la paroisse Sacré-Cœur de Jésus de Rungu qui se situe à 67 km de la ville d’Isiro, dans le diocèse d’Isiro-Niangara au Nord-est de la République Démocratique du Congo.

« Exhorte tes frères » (2 Tm 4, 2), tel est le thème choisi  pour orienter les différentes célébrations  dudit  Centenaire de l’Evangélisation que Son Excellence Monseigneur Julien Andavo Mbia, Evêque d’Isiro-Niangara a ouvertes le dimanche 29 décembre 2019  lors de la messe qu’il a présidée  en la  fête de la Sainte Famille, avec 37 Prêtres concélébrant en présence des religieux et religieuses, les autorités étatiques ainsi que toute la chrétienté de Rungu et des paroisses voisines. Monseigneur le Vicaire général diocésain de Dungu-Dorumu François Gbaku Moke  a représenté Son Excellence l’Evêque Richard Domba en cette cérémonie.

Après la procession d’entrée et le signe de croix, s’en est suivie la cérémonie d’ouverture officielle de l’année jubilaire qui a consisté à montrer comment est-ce que l’Evangile est arrivé à Rungu avec les missionnaires dominicains et la coopération de chefs locaux : Un Père dominicain tenant la Bible , assis sur le Tipoyi, a été transporté par des fidèles choisis en procession  vers l’autel avec le pas de danse, la chorale scandant les chants de l’annonce de l’Evangile. Arrivé au  bas de l’autel, le Père, descendu de Tipoyi, a remis la Bible au chef de collectivité Azanga, celui-ci l’a remise à son tour à Mgr l’Evêque Julien, qui ayant ouvert l’année jubilaire, l’a déposée ouverte sur un deuxième lutrin placé du côté gauche de l’autel.

S’inspirant du livre de Lévitique ( Lv 25, 8-17), Mgr Julien a exhorté les fidèles sur le sens de l’année jubilaire qui est une année de grâces, de miséricorde, de pardon et de bénédictions. Célébrer ce Centenaire de l’Evangélisation  est une occasion pour les fidèles  de se remettre en question et de profiter de grâces divines acquises du don de    l ’Evangile annoncé et accueilli. Une vie chrétienne transformée  par l’Evangile se nourrit des sacrements  et se manifeste à travers le témoignage  constant de fidélité au Seigneur Jésus-Christ. Monseigneur Julien, affirme-t-il : mon vœu est que les sacrements  administrés en cette paroisse  donnent naissance et croissance, guérison et mission à la vie de foi des fidèles  (CEC, 1210) ; que le Seigneur vous donne toujours davantage les richesses de la vie divine et vous fassent avancer vers la perfection de la charité (CEC, 1212).

Conformément aux directives du Dicastère romain  attitré, Mgr Julien a annoncé l’indulgence plénière qui sera accordée  à tous les fidèles qui le souhaitent à partir du février 2020, ainsi toute l’année jubilaire durant.  Le Comité organisateur du Jubilé est appelé à établir un planning pastoral annuel  susceptible d’offrir aux fidèles les opportunités d’approfondir leur foi en Jésus de Nazareth en aimant et en servant  humblement l’Eglise, a-t-il insisté.

Lors de la messe, Mgr Julien a béni deux couples et les a exhortés à s’inspirer du modèle de vie de la Sainte Famille : Jésus, Marie et Joseph.

A la fin de la messe, l’abbé Maurice Mazimade, Curé de la paroisse jubilaire, a remercié tous les participants de leur cordiale présence. Le Représentant des Pères Dominicains s’est réjoui de la semence  de la Parole de Dieu qu’ils ont semée à Rungu, laquelle semence a porté beaucoup de fruits. Quant aux Missionnaires Comboniens du Cœur de Jésus dans la lettre signée par le  Père Supérieur général et le Père Supérieur provincial qui séjournent à Isiro pour la visite canonique, affirment-ils : la paroisse de Rungu est notre première mission en RD Congo, le sang versé de nos frères à Rungu signe le pacte de sang avec le diocèse d’Isiro-Niangara ;  gardez le témoignage de foi pour continuer l’œuvre de  l’Evangélisation, car rien ne peut nous séparer de l’amour du Christ (Rm 8, 35).

Dans son adresse, l’honorable Président de l’Assemblée provinciale représentant, son Excellence Monsieur le Gouverneur de Province  du Haut-Uélé en cette  cérémonie atteste, je cite : « nous devons être reconnaissant envers l’Église Catholique qui a énormément contribué pour l’Evangélisation et le développement de la contrée à travers l’Education, la santé et autres œuvres sociales.  Après la messe, les activités culturelles, danses folkloriques, théâtres, repas festif se sont poursuivi jusque dans la soirée.

Il convient de noter que samedi le 18 décembre, Mgr Julien a conféré le sacrement de confirmation à 60 fidèles.

La paroisse Sacré-Cœur de Jésus de Rungu compte 4 zones pastorales, 12 secteurs et 82 chapelles. Depuis sa fondation, 20 Curés se sont succédé dont 5 Prêtres  Dominicains durant 44 ans, 13 Prêtres comboniens durant 46 ans et 2 prêtres diocésains durant 10 ans.

Pour la petite histoire de  la paroisse, les missionnaires Norbertins (Belgique) sont entrés à l’Uélé par la voie maritime Itimbiri (Bas-Uélé).  Ayant  construits la paroisse d’Amadi dans le diocèse voisin de Dungu-Dorumu, ils ont poursuivi la rivière Uélé jusqu’ à entrer dans la rivière Bomokandi pour  construire la paroisse Gombari en 1903, la première dans le diocèse d’Isiro-Niangara.  De 1903 à 1912, les missionnaires Norbertins ont poursuivi l’œuvre de l’Evangélisation jusqu’à Rungu. Il sied de signifier qu’en 1912, le Père Norbertin Nieberding  baptisera celui qui, devenu catéchiste reste une figure emblématique pour la  paroisse de Rungu, appelé communément « Notre Catéchiste papa Thomas Tshembete ». En 1912,  les Pères Dominicains ont succédé aux Pères Norbertins dans l’Uélé ;  commenceront  le « Vicariat Apostolique de l’Uélé.

En janvier 1919, le Père Dominicain  Paul Warnier arrive à Rungu et commence la mission de Rungu le 22 décembre 1919. La mission de Rungu va de pair avec la construction du barrage hydroélectrique que le Père Antonio Vekens a commencé en janvier 1921. L’église paroissiale a été construite par le Frère Marc Meylemans de 1932 à 1933. En 1937, les Sœurs dominicaines de Namur viennent s’installer à Rungu.

En décembre 1963, après 44 ans de service pastoral, les Pères Dominicains ont cédé la paroisse de Rungu  aux Pères Comboniens dont six prêtres ainsi que plusieurs chrétiens ont été tués par les rebelles Simba en l’année 1964. Partis de Rungu, c’est après trois ans que les Pères dominicaines vont regagner la paroisse de Rungu en vue  de continuer l’œuvre de l’Evangélisation jusqu’en 2009, l’année à laquelle ils ont cédé la paroisse aux prêtres diocésains.

Voici la liste des Curés qui se sont succédé à la tête de la paroisse de Rungu :

Quatre Pères Dominicains : Paul Warnier, O.p ; Jourdin Bonhomme, O.p ; Aimo, O.p ; Gabriel Butrelux, O.p ; Tienne Coulée, O.p

13 Pères Comboniens : Lorenzo Piazza Mccj, Ferdinando Colombo Mccj, Adriano Farronato Mccj, Adriano Danzi Mccj, Venanzio Milani Mccj, Manuel Pinho Mccj, Firmo Bernasconi Mccj, Enrico Zabeo Mccj, Eliseo Tacchella Mccj, Carlos Neves Mccj, Emilio Peres Mccj, Abilio Sima es Mccj, Lorenzo Farranoto Mccj

Du côté des prêtres diocésains, l’Abbé Raphaël Abonga et l’actuel Curé Abbé Maurice Mazimade qui a organisé l’ouverture de ce Jubilé. Il  pourra, grâce à Dieu,  en organiser la fermeture 27 décembre 2020.

Fait à Isiro, le 29 décembre 2019

Abbé Jean-Claude MANVOTA TANDEMA,

 

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :