Diocèse de Matadi : Clôture du mois missionnaire extraordinaire sur une note positive

Diocèse de Matadi : Clôture du mois missionnaire extraordinaire sur une note positive

En communion avec l’Eglise universelle, le mois missionnaire extraordinaire s’est clôturé le dimanche 3 novembre 2019 dans le diocèse de Matadi, à

Discours de clôture de l’Assemblée plénière extraordinaire du 22 au 24 novembre 2017
Discours de clôture de l’Assemblée Plénière extraordinaire de la CENCO
Messe de clôture de l’Assemblée Plénière de la CENCO : Les évêques ont prié pour les morts

Présentation du rapport des activités par l’équipe diocésaine dont le père Mampuya

En communion avec l’Eglise universelle, le mois missionnaire extraordinaire s’est clôturé le dimanche 3 novembre 2019 dans le diocèse de Matadi, à l’Ouest de la RD Congo, sur une note positive selon le rapport final de l’équipe du Bureau diocésain des Œuvres pontificales missionnaires (OPM), rendu public le dimanche dernier.

Plusieurs activités ont été organisées pour amener à bon port ce mois missionnaire extraordinaire, telles que : les animations, sensibilisations, informations et des célébrations eucharistiques, auxquelles les prêtres ont été instruits de mettre l’accent sur le cinq (5) thèmes de la lettre apostolique Maximum Illud du Pape Benoît XV, les prières pour la Mission et la nécessité pour tous les chrétiens de contribuer pour la mission.

A en croire le père Victor Mampuya, Délégué diocésain en charge de la pastorale et directeur diocésain des OPM, le nombre des participants à chaque célébration eucharistique était estimé à plus de 800 enfants, jeunes et adultes, hommes, femmes, et membres de divers groupes organisés en provenance de toutes les paroisses.

« A chaque séance, nous faisons ressortir le fait que tout fidèle est membre de l’Eglise paroissiale, diocésaine mais aussi et surtout universelle ; que tout chrétien est donc appelé à soutenir la mission au niveau paroissial, diocésain et universel par différents moyens notamment par leurs prières, diverses contributions matérielles ou financières, etc…. », a-t-il indiqué.

Tout s’est terminé sur une note positive, poursuit-il, avant de révéler que : « Chaque messe concélébrée au niveau diocésain a été précédée par la récitation du catena par les participants rassemblés en dehors de l’Eglise, suivie par une procession, au son et au rythme de la fanfare, jusqu’à l’Eglise et la récitation du chapelet missionnaire ».

En conclusion, l’équipe des OPM diocésaine de Matadi a formulé des recommandations au Bureau national des OPM-RDC en terme des perspectives d’avenir : « Pour l’avenir, nous souhaitons l’augmentation du nombre des affiches et autres supports écrits et qu’ils nous arrivent au moins 2 mois avant les événements ciblés. Car la réalité du terrain et diverses contraintes font qu’il faudrait compter au moins 1 mois pour que les informations en provenance du diocèse atteignent certaines paroisses. Et les Curés des certaines paroisses rurales nous ont signifié qu’il leur faut au moins 15 jours pour que l’information soit vulgarisée dans tous les coins et recoins de leurs paroisses ».

Il convient de rappeler qu’en vue de commémorer le centenaire de la promulgation de la lettre apostolique « Maximum Illud » du Pape Benoit XV publié en 1919, le Pape François avait décrété, en 2017, le mois d’octobre 2019, un Mois Missionnaire Extraordinaire (MME) sous le thème « Baptisés et envoyés : L’Eglise du Christ en Mission dans le Monde ».

Junior Kitambala   

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :