Diocèse de Kongolo : La CENCO sensibilise les agents pastoraux sur la protection des enfants et des personnes vulnérables

Diocèse de Kongolo : La CENCO sensibilise les agents pastoraux sur la protection des enfants et des personnes vulnérables

Sous l’impulsion de la Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO), les agents pastoraux œuvrant dans les structures Catholiques du Diocèse de Ko

Le CLC a rendu hommage à la CENCO pour son engagement sans faille dans la promotion des valeurs républicaines
La CENCO encourage les différents acteurs sociopolitiques à déposer leurs propositions de calendrier électoral à la CENI
MOT DE SON EXCELLENCE MGR MARCEL UTEMBI À L’ASSEMBLÉE PLÉNIÈRE DU SCEAM,  LE 26/07/2019

Sous l’impulsion de la Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO), les agents pastoraux œuvrant dans les structures Catholiques du Diocèse de Kongolo ont participé le samedi 04 octobre dernier à une session de formation sur « le Rôle des éducateurs dans la protection des enfants et des personnes vulnérables ».

Les structures Catholiques du diocèse comme la  Caritas,  les Ecoles catholiques, la commission diocésaine Justice et Paix, la Coordination des écoles conventionnées catholiques et les Centres de Santé  de l’Eglise du Kongolo ont pris part à cette session.

Cette session de formation devra s’étendre sur toutes les structures catholiques des 47 diocèses que comptent l’Eglise-famille de Dieu en RD Congo et le diocèse de Kongolo a été le point de départ.

L’abbé Georges Kalenga au milieu et les autres conférenciers à la session

Intervenant principal à ces assises, l’Abbé George KALENGA, 2ème Secrétaire Général de la CENCO et conférencier de ladite session, a rappelé aux agents pastoraux des principales structures dudit diocèse, le bien-fondé à s’impliquer dans la protection des enfants et des personnes vulnérables.

S’agissant des motivations ayant amené la CENCO à  initier cette session de formation, l’abbé Kalenga a estimé que : « Le mobile est le fait qu’il y a quand même la  prise de conscience aujourd’hui sur les conséquences qui adviennent quand  les enfants sont abusés ou même les personnes vulnérables. Et on voudrait se mettre tous à la protection des enfants, à  la protection des mineurs et des personnes  vulnérables  parce qu’après tout, ils constituent notre avenir. Et les personnes vulnérables sont aussi des personnes humaines comme nous, dont  nous devons protéger leur vie et pour qui créer un environnement sûr qui puisse favoriser leur croissance ».

Le 2ème Secrétaire général de la CENCO a, enfin, émis le vœu de voir, tout d’abord ceux qui ont pu participer à cette formation puisse la capitaliser, qu’ils puissent intérioriser ce qu’ils ont pu partager et qu’ils puissent aussi répercuter cela en terme de sensibilisation : « Que cela  ne soit pas un sujet tabou. Les abus, plus particulièrement les abus sexuels, c’est un phénomène qui se vit.  Et qui ne se vit pas qu’ailleurs, même ici chez nous il existe et les conséquences qu’on déplore par rapport à cela ne sont pas des conséquences éprouvées seulement ailleurs,  même ici.  Donc qu’il y ait une large sensibilisation mais aussi que chacun s’engage justement à la protection des mineurs et à le faire sur le lieu où il travaille, le lieu où il vit, que ça soit un lieu sûr pour les enfants, un lieu où ils peuvent croître en bonne et due forme, non seulement pour les enfants  mais aussi pour les personnes vulnérables qui sont assimilés aux enfants parce que n’ayant pas l’usage suffisant de leurs facultés », a-t-il recommandé.

Le diocèse de Kongolo, suffragant de l’archidiocèse de Lubambashi dans la province de Tanganyika, au Sud-Est de la RD Congo, s’étend sur une superficie de 44 206 Km2, avec une population de 750.000 habitants dont 34% des chrétiens catholiques. Son actuel évêque est S.E. Mgr Oscar Ngoy Wa Mpanga qui a succédé à Mgr Jérôme Nday Kanyangu Lukundwe, le 31 mars 2007.

Junior Kitambala

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :