DGRK : les agents réclament les arriérés de 5 mois et l’augmentation de leurs salaires

DGRK : les agents réclament les arriérés de 5 mois et l’augmentation de leurs salaires

Après le départ de l’ancienne équipe dirigeante mise en place par l’ex-gouverneur de la ville de Kinshasa, André Kimbuta, rien n’a changé à la Directi

Congo Brazzaville : Le Groupe Ofis règle ses dettes auprès des services des Impôts et la Cnss
La Belgique soutient le programme d’action du Gouvernement Ilunkamba
La Sonas une ambulance pimpant neuf pour sa clientèle et son personnel

Après le départ de l’ancienne équipe dirigeante mise en place par l’ex-gouverneur de la ville de Kinshasa, André Kimbuta, rien n’a changé à la Direction générale des recettes de Kinshasa (DGRK). Les agents réclament cinq mois des arriérés de salaire laissés par les prédécesseurs de Rita Bola, nommée le 3 juin à la direction générale de cette régie financière. Ce grogne nous a poussé à rencontrer les agents dont certains ont facilement délié leurs langues.

Rita Bola, Directrice Générale de la DGRK

Selon l’enquête minute menée auprès des agents, le syndicat avait saisi le député provincial du MLC, Mbonzi wa Mbonzi en lui soumettant un dossier complet de la situation afin de l’introduire à l’assemblée provinciale de Kinshasa. A l’issue de rencontre entre le syndicat, le Direction générale et le député provincial, il a été convenu que ces arriérés seront ajoutés progressivement sur le salaire de chaque mois jusqu’à épuiser le litige. Mais jusque-là, rien n’a été fait, on n’a pas encore ajouté les 100.000 FC sur leurs salaires. C’est pourquoi, les agents de la DGRK se demandent du silence radio de la direction générale et du député provincial dont l’espoir était fondé pour les avoir assurés qu’au cas où les choses ne marcheraient pas, il va transmettre le dossier à l’hémicycle provincial.

« La Direction générale nous promet l’augmentation de salaire lors de l’application du budget 2020 alors que nous ne dépendons pas du budget de l’Etat. On nous dit d’augmenter les recettes chaque mois et nous le faisons, mais le 28% à rétrocéder posent problème et on ne sait même pas d’où passent-ils », nous confie un agent qui a requis l’anonymat.

« Nous ne croyons plus au député que nous avons confié le dossier, c’est comme si entre lui et la direction générale, il y a un arrangement particulier au détriment du personnel de la DGRK », se plaint un autre percepteur.

 « La direction générale a lancé l’opération de contrôle physique du personnel de la DGRK. L’objectif de cette démarche a notamment été d’écarter de la liste de paie les agents fictifs pour maximiser les recettes de la régie. Je ne vois pas pourquoi nos salaires ne peuvent pas être revus à la hausse alors que chaque moi, il y a augmentation de recettes de l’assiette fiscale », indique un autre agent percepteur.

La nouvelle Directrice générale, Rita Bola, ne cesse de multiplier des actions allant dans le sens de renflouer les caisses de cette régie financière et de contribuer efficacement à la réussite de l’opération « Kin Bopeto », lancée par le Gouverneur Gentiny Ngobila.

« C’est nous qui faisons renflouer les caisses de la régie financière de la DGRK, mais l’entreprise doit aussi renflouer notre vie sociale qui devient un combat de tout le jour. On doit nous motiver  et non à pousser les agents à faire de n’importe quoi devant les assujettis », fait savoir un cadre. Dossier à suivre.

Gel Boumbe    

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :