Deux stratégies onusiennes : réponses musclées et incitations aux rapprochements communautaires

Le Porte-parole militaire par intérim de la MONUSCO, le Commandant Adil Essheri a révélé deux stratégies de sa structure face aux attaques armées des

La Monusco appuie le Ministère des Affaires sociales en aide aux Handicapés physiques
Le pasteur Ekofo a été transporté de Kinshasa à Entebbe par la Monusco
Message de la Cenco à la Monusco : « mettre le bien du peuple congolais au dessus des intérêts. »

Le Porte-parole militaire par intérim de la MONUSCO, le Commandant Adil Essheri a révélé deux stratégies de sa structure face aux attaques armées des groupes rebelles et des conflits inter ethniques entre les tribus locales. L’officier onusien a aussi donné quelques informations concernent l’embuscade tendue à un convoi onusien le 27 janvier 2018 au Sud-Kivu et la situation sécuritaire dans la province du Nord-Kivu et dans le territoire de Beni.

Utilisation d’hélicoptères d’attaque et Interventions rapides contre des Forces négatives

 

Hélico onusien de combat

Hélico onusien de combat

Le Commandant Adil Essheri a déclaré que La MONUSCO a déployé des hélicoptères d’attaque dans la région de Baraka et a actionné des détachements d’intervention rapide permettant de repousser une agression rebelle et l’extraction d’un convoi onusien convoi. Il a précisé que le convoi de la Mission des Nations Unies pour la Stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO) a été la cible d’une embuscade tendue par des présumés éléments Mayi Mayi, le 27 janvier 2018 à Lulimba (96 km sud-ouest de Baraka) au Sud-Kivu. Au cours de cette attaque, un soldat de la paix du bataillon pakistanais a perdu la vie et un autre a été blessé. Treize assaillants ont également été tués et deux autres blessés. En outre, le soldat blessé a été évacué par voie aérienne vers Goma pour recevoir un traitement approprié. « La Force de la MONUSCO, assure l’officier militaire onusien, réitère sa détermination à continuer à œuvrer pour la paix, conformément à son mandat, et elle prendra les mesures nécessaires et appropriées pour répondre à cette attaque lâche ».

Le Porte-parole militaire par intérim de la MONUSCO, a affirmé que les troupes onusiennes déployées dans ces zones ont intensifié leurs opérations en projetant des patrouilles et des déploiements robustes pour assurer la protection des civils. En outre, des bases opérationnelles temporaires et des patrouilles de longue durée ont également été actionnées au niveau des endroits touchés.

Promotion des rapprochements communautaires et collaboration avec les FARDC

 

Dialogue Monusco Villageois

Dialogue Monusco Villageois

Face à des attaques interethniques, des pillages, signalés dans les territoires de Lubero, Rutshuru et Walikale dans la province Nord-Kivu, la MONUSCO continue d’engager les autorités étatiques et provinciales afin qu’elles prennent des mesures de rapprochement communautaire pour instaurer la paix entre les communautés, tout en essayant d’assurer la sécurité de diverses communautés, villages et segments de la société.

Le Porte-parole militaire par intérim de la MONUSCO a assuré que la Force onusienne reste proactive dans cet espace, et par son action quotidienne, elle assure la protection des civils dans ce secteur en contenant les menaces rebelles loin des zones habitées, en coordination avec ses partenaires des FARDC. Dans le territoire de Beni, la Force de la MONUSCO poursuit son support aux Forces Armées de la République démocratique du Congo (FARDC) dans leur lutte contre les éléments des Forces démocratiques alliées (ADF). C’est dans ce contexte que des détachements d’intervention ont été engagés en appui aux FARDC suite à des attaques aux environs des localités d’Opira et de Linzo (l’axe Mbau-Erengeti) permettant ainsi de repousser ces incursions.

Rombaut Kamwanga

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :