Deuil national et drapeau en berne après inondations et éboulements à Kinshasa

  Les lundi 8 et mardi 9 janvier 2018 sont déclarés journées de deuil national par le gouvernement congolais en mémoire des victimes de récentes

Le Festival du film européen 2018 gagne les provinces
Les coordonateurs provinciaux de la Commission épiscopale de la justice et paix en réunion à Kinshasa
Un spécial « Marché de Noël » a été organisé dans la commune de la Gombe

 

Les lundi 8 et mardi 9 janvier 2018 sont déclarés journées de deuil national par le gouvernement congolais en mémoire des victimes de récentes pluies torrentielles dans la capitale. Des averses qui ont causé la mort de 44 personnes selon le bilan officiel. Toutefois ces deux journées décrétées de deuil national sont ouvrables contrairement à la rumeur qui circule dans la ville de Kinshasa faisant état des journées chômées et payées. Par ailleurs, Mme Thérèse Olenga, ministre provinciale de l’Education a affirmé que les cours reprennent normalement sur toute l’étendue de la capitale ce 8 janvier 2018. Il n’y a que les drapeaux qui seront en berne, a-t-elle précisé

 

Kinshasa inondée

Kinshasa inondée

A l’issue du Conseil des ministres provinciaux extraordinaire tenu le vendredi 5 janvier 2018, le gouvernement de Kinshasa a annoncé que cette semaine sera consacrée à la démolition des constructions anarchiques à Kinshasa. « En vue de prévenir d’autres cas d’inondations et de détresse qui surviennent de plus en plus dans notre capitale, la commission technique des travaux procédera incessamment à la démolition des constructions anarchiques identifiées avec le concours des gestionnaires de proximité » a indiqué le compte rendu du Conseil des ministres.

Un bilan de désolation

Des inondations et éboulements provoqués par de pluies diluviennes de jeudi 04 janvier 2018 à Kinshasa ont causé 44 morts, 5.100 habitations inondées et 192 maisons écroulées, poussant ainsi de milliers déplacés vers des familles d’accueil. Ces personnes sinistrées attendent la baisse du niveau des eaux afin de regagner leurs lieux habitations.

Gladys Bundu stagiaire

 

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :