Des patrouilles onusiennes robustes dans trois provinces de l’Est et dans le territoire de Beni

Des patrouilles onusiennes robustes dans trois provinces de l’Est et dans le territoire de Beni

La Porte-parole militaire par intérim de la MONUSCO, le Commandant Adil Essherir, a fait remarquer que les principales informations sur la situation s

Nord-Kivu : Les miliciens Maï-maï s’imposent à Mabuku-Kathembo à Beni pour juger des civils
Session de renforcement de capacité des acteurs communautaires à Beni
RDC : Le ministère de la Santé reçoit 4 ambulances de l’OMS pour la riposte contre Ebola à Beni

La Porte-parole militaire par intérim de la MONUSCO, le Commandant Adil Essherir, a fait remarquer que les principales informations sur la situation sécuritaire de la semaine du 7 au 14 février concernent les provinces de l’Ituri, Tanganyika, Nord-Kivu et le territoire de Beni.

 

Patrouilles onusiennes robustes

Patrouilles onusiennes robustes

Dans la province de l’Ituri, après une série d’activités militaires comprenant des patrouilles
robustes et des reconnaissances d’hélicoptères en réponse aux affrontements interethniques qui ont
opposé des membres des communautés Lendu et Hema dans le territoire de Djugu, la Force de la
MONUSCO a projeté le 10 février 2018 une base opérationnelle temporaire (SCD) dans la localité de
Djugu.

Action de sensibilisation conjointe Monusco, chefs coutumiers et religieux

Par ce déploiement, la Force de la MONUSCO a conduit une série de patrouilles dans les zones
affectées, en particulier Fataki et Bulukwa et continue à mener parallèlement des activités de
sensibilisation et de rapprochement communautaires en coordination avec les sections substantives de
la MONUSCO, les acteurs de sécurité locaux, les chefs coutumiers et les religieux.

Cette intervention qui vise à créer un environnement protecteur garantissant la protection des civils et
favorisant le retour des déplacés a permis d’apaiser les tensions et d’observer les prémices d’une
normalisation de la situation.

Panoplies d’activités militaires onusiennes à Beni

Dans le territoire de Beni, la Brigade d’Intervention de la Force (FIB) a mené une opération le
long de l’axe Oicha-Eringiti pour neutraliser toute présence négative et assurer la liberté de mouvement
le long de cette route. Au cours de cette opération, une panoplie d’activités militaires a été mise en
œuvre, comme l’insertion de troupes par voie aérienne, projection de patrouilles robustes de jour et de
nuit et la conduite de patrouilles pédestres dans les villages de cette zone.

Par ailleurs, le 9 février 2018, la force de la MONUSCO a actionné un détachement d’intervention
rapide en appui aux Forces Armées de la République démocratique du Congo (FARDC) suite à une
incursion de présumés éléments des Forces Démocratique Alliées (ADF) au niveau de Ngite (banlieue
de Mavivi). Cette action proactive a permis de repousser cette attaque et les assaillants se sont retirés
vers la forêt de Masuluke à l’aperçu de ce détachement.

Déploiement de domination onusienne au Tanganyika contre les forces négatives

Patrouille onusienne au Taganyika

Patrouille onusienne au Taganyika

Dans la province du Tanganyika, a révélé l’officier onusien, la Force de la Monusco, a conduit du 3 au 12 février 2018 une opération dans la zone générale de Lulimba visant à neutraliser toute présence négative et assurer la liberté de mouvement le long du tronçon Lulimba-Bendera de la route nationale numéro 5 (RN5).

Il a précisé que cette opération consiste à effectuer une série de déploiements robustes, patrouilles de domination de terrain et aussi des activités d’engagement communautaires afin de renforcer le climat de confiance entre les troupes onusiennes et la population civile, dans la perspective de promouvoir la cohésion entre les communautés, condition sine qua non pour mettre les jeunes à l’abri des tentatives de recrutement dans les rangs des groupes armés.

Traque des forces négatives par un dispositif militaire onusien proactif au Nord Kivu

« Au Nord-Kivu, déclare  le Commandant Adil Essherir, la Force de la MONUSCO continue la traque des éléments négatifs à travers un important dispositif militaire proactif, en ligne avec le nouveau mode opératoire adopté par la Force, basé sur la flexibilité et la mobilité.

Ainsi un détachement d’intervention rapide a été promptement déployé en soutien aux FARDC le 10
février 2018, suite à un accrochage avec des éléments Mayi-Mayi Charles au niveau d’Ishasha (22 km
Nord-Est de la COB Nyamilima). Cet appui a permis de briser la menace de ces éléments et de stabiliser la situation. Enfin, en réponse à des attaques menées par des éléments réfractaires Mayi-Mayi Nyatura, une base opérationnelle temporaire (SCD) a été déployée à Bugina (20 km Nord-Est de la COB Tongo) pour assurer la protection et la liberté de mouvement de la population locale et dissuader toute activité négative ».

Rombaut Kamwanga

 

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 1
%d blogueurs aiment cette page :