Des opérateurs économiques sensibilisés sur les normes d’emballage gages de qualité

Des opérateurs économiques sensibilisés sur les normes d’emballage gages de qualité

L'Association  des consommateurs de produits vivriers, Ascovi en sigle en partenariat avec l'Office congolais de contrôle, OCC, a animé pendant deux j

Message de compassion de S.E. Monseigneur Sikuli Paluku Melchisédech, Evêque du diocèse de Butembo-Beni, à la population de Beni endeuillée par des attaques meurtrières ce samedi 22/09/2018
Nations-Unies : A part le vaccin, il faut USD 26 millions à l’OMS et ses partenaires pour répondre à Ebola en RDC
Le dernier gouvernement de Kabila maintient un budget de pauvreté en 2019

L’Association  des consommateurs de produits vivriers, Ascovi en sigle en partenariat avec l’Office congolais de contrôle, OCC, a animé pendant deux jours, les Jeudi 21  et vendredi 22 juin 2018 des opérateurs économiques à la base sur  des normes d’emballage et surtout sur les gages de qualité induite.

Les participantes ont appris des notions sur les normes d’emballage, les techniques de présentation des emballages de qualité. Une confiance réciproque est née entre secteurs public (les experts de l’Etat)  et privé (les opératrices économiques informelles. Un réseau de travail a été créé et une consultation permanente va s’instaurer.

Intervention simple de l’Expert en normes

Expert OCC

Expert OCC

Sous la modération de M Patrice Musoko, président de l’Ascovi, M. Bashile, cadre retraité de l’Office congolais de contrôle, a sensibilisé la cinquantaine d’opérateurs économiques venus tous les horizons de Kinshasa sur l’importance des normes. La forte majorité des participants a été constituée par des femmes opératrices à la base. Des agents des ministères de l’Industrie et du Commerce extérieur ont  aussi participé à cette session de sensibilisation notamment par des faits concrets liés à la pratique du commerce.

« Les normes dans la production agricole ou artisanale, a déclaré l’expert Bashile, au début de son intervention, garantissent principalement la qualité des produits offerts. Les normes sont surtout présentées sur les emballages ». M. Bashile a ajouté que l’OCC est chargé de veiller sur le respect des normes affichées sur les emballages; Il a invité les opérateurs économiques à solliciter les services de l’OCC pour des conseils pratiques quant au respect des normes. L’OCC veille à la qualités des produits à l’importation et à l’exportation de la République Démocratique du Congo. L’OCC contrôle aussi la qualité de ce qui est produit au pays. L’expert a énuméré quelques conséquences heureuses quant au respect des normes surtout internationales. Ceci permet l’accès au marché international. D’autant plus que la RDC vient de signer l’accord de libre échange en Afrique. Il a toutefois signalé que pour certifier ses déclarations, l’Opérateur économique doit s’adresser à l’OCC qui le met en contact avec la SADDC pour acquérir sa certification au niveau continentale.

De façon générale, l’expert Bashile a révélé que les normes apportent une confiance durable au produit, permettent l’émergence de l’entreprise productrice et encourage l’innovation dans la production. Il a surtout affirmé que les normes affichées et contrôlées réellement rassurent le client qui éprouve de la satisfaction à l’achat ou à la réception du service offert. « La qualité,  a dit l’expert ne se décrète pas. Elle s’obtient après plusieurs essais ». Il a énuméré quelques preuves qu’il faut obtenir; la certification du produit ou du service, le Label OCC, etc.

L’étiquetage des produits alimentaires

De façon pratique, M. Bashile a donné les directives à suivre pour les étiquetages des produits. Il a énuméré la date de fabrication, la date de conditionnement, la date limite de vente, la date de durabilité minimale, la date d’utilisation. Les denrées alimentaires doivent bien spécifiées ainsi que les additifs alimentaires.

Les participantes ont relevé les défaillances des structures étatiques quant au contrôle sur le terrain. Elles ont dénoncé des opérateurs étrangers surtout des Moyen Orientaux qui ne respectent pas les normes en falsifiant les dates.

Rombaut Kamwanga

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :