Des femmes motivées et prêtes à conquérir leur électorat et à gagner les élections

Des femmes motivées et prêtes à conquérir leur électorat et à gagner les élections

Assurance et victoire tels sont les sentiments des femmes ayant pris part à l’atelier de formation  qu’a organisé la Commission Episcopale Justice et

CEEC : Ouverture de l’Atelier sur la Protection de l’Enfant
L’Ucofem a renforcé les capacités de ses membres sur l’utilisation des réseaux sociaux
Santé animale : La FAO renforce les capacités sur le Système d’information géographique

Assurance et victoire tels sont les sentiments des femmes ayant pris part à l’atelier de formation  qu’a organisé la Commission Episcopale Justice et Paix (CEJP)  pour l’accompagnement des candidats de partis politiques pour mieux battre campagne à Kinshasa, clôturé le jeudi 15 novembre 2018.

Affiche sur l'atelier des femmes candidates aux élections

Affiche de l’atelier des femmes candidates aux élections

Focalisés sur le thème principal «  stratégie pour gagner les élections », ces deux jours de formation et d’échange ont été très bénéfiques pour les jeunes candidates aux prochaines élections du 23 décembre 2018, témoignages des participantes.

« Cet atelier est tombé à pic, nous en avions vraiment besoin. Pour ma part, la formation a complètement bouleversé mon planning de campagne à plus ou moins 70%. Les modules développés, les exercices proposés m’ont permis de voir clair, de réaliser l’ampleur de l’aventure dans laquelle je me lance, surtout les chances que j’ai de gagner les élections si je bats très bien ma campagne. Je suis sûre que ça sera le cas après cette formation. Je suis plus que motivée et remercie sincèrement la CEJP », a déclaré Mme Muluka Muhandji Denise candidate député à Tshikapa.

La satisfaction et la joie de réussir était aussi les sentiments des organisateurs de l’atelier. Pour la CEJP, les objectifs de l’atelier ont été atteints à 90%,  une liste des obstacles à la participation de la femme et jeune candidats à la vie politique  a été établie, les stratégies et mécanismes pour aider les candidats à surmonter les obstacles et à battre campagne ont été définis.

Mme Rose Mutombo, formatrice, n’a pas manqué des mots : «  Je suis consciente du besoin énorme de motivation qu’ont les femmes pour s’engager dans la vie politique qui n’est pas facile surtout dans un pays comme le notre où la parité se recherche encore. Mais cet atelier à produit un plus pour ces femmes qui ont compris qu’il est temps que la femme trouve sa place dans la gestion de la chose publique. Je suis très satisfaite des résultats et souhaite que cela se fasse jusqu’à l’intérieur du pays ».

Prisca Materanya  

 

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :