« De la dignité et du recueillement dans la douleur » appelle Mama Olangi,  Fondatrice du Ministère du Combat spirituel

« De la dignité et du recueillement dans la douleur » appelle Mama Olangi,  Fondatrice du Ministère du Combat spirituel

Avant de se consacrer à la prédication selon le mode des Eglises évangéliques, M. Joseph Olangi a occupé des hauts postes dans des entreprises publiqu

A l’initiative de la CETA, la plateforme des confessions religieuses renoue avec ses rencontres
Dans une déclaration, les Evêques s’interrogent : « Pourquoi tant de morts ? »
Une place réservée à Thérèse Kapangala dans la nouvelle configuration de St François de Sales

Avant de se consacrer à la prédication selon le mode des Eglises évangéliques, M. Joseph Olangi a occupé des hauts postes dans des entreprises publiques en tant qu’ingénieur civil-physicien. Il est l’époux de Mme Elisabeth Wosho, Fondatrice du Ministère du combat spirituel. Bien qu’engagé dans une pastorale en dehors de l’Eglise catholique, le couple a toujours tenu des propos déférents à propos de leur Eglise d’origine. Mme Olangi a même exhibé les photos de mariage conclu à l’Eglise catholique.

Olangi

Le Ministère de combat spirituel est une Eglise de réveil particulière où nombre de femmes apprennent à se tenir dans le mariage. Toutefois dans leurs campagnes, le Diable est au centre de tout. Jeûnes et prières sont fréquemment employés contre le chômage, le célibat, la stérilité et des célébrations traditionnelles assimilées toutes à la sorcellerie. A l’origine, cette œuvre d’évangélisation s’est appelée Communauté internationale des femmes messagères du Christ. Les cultes sont célébrées les après-midi pour permettre aux fidèles de prier les avant-midi dans leurs Eglises particulières.

Rombaut Kamwanga

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :