Dans son bilan définitif, la CENCO confirme la mort de 7 personnes lors de la marche pacifique du le dimanche 21 janvier 2018

Dans son bilan définitif, la CENCO confirme la mort de 7 personnes lors de la marche pacifique du le dimanche 21 janvier 2018

C’est à travers un communiqué de presse que le Secrétariat Général de la Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO) a établi son bilan définitif

Bilan provisoire du secrétariat général de la CENCO au lendemain de la marche pacifique organisée par le Comité Laïc de Coordination (CLC) le dimanche 21 janvier 2018
Message des prêtres aux dirigeants congolais : « Nous portons le combat de la libération du Congo à son niveau mystique. A vous les armes et à Dieu la victoire »
Le Comité Laïc de Coordination lance une nouvelle manifestation pacifique ce dimanche 21 janvier 2018

C’est à travers un communiqué de presse que le Secrétariat Général de la Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO) a établi son bilan définitif sur la marche pacifique organisé par le Comité Laic de Coordination le 21 janvier 2018. Le communiqué de la CENCO fait état de 7 morts par balles, 127 blessés dont certains par balles et 210 interpellations dont la plupart ont été libérées quelques heures après.

Il sied de rappeler que, le lundi 22 janvier 2018, la Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO) avait publié le bilan provisoire de cette marche. A en croire ce communiqué « cette marche avait pour objectif de réclamer la mise en œuvre effective, intégrale et de bonne foi de l’Accord politique global et inclusif du 31 décembre 2016, notamment en ce qui concerne les mesures de décrispation politique, le respect des droits aux manifestations publiques, des libertés d’opinion ou d’expression dans les médias ».

Ayant rencontré une adhésion forte populaire, l’appel du CLC a été massivement suivi dans plusieurs paroisses du pays.  Cependant, il n’est un secret pour personne que les marches pacifiques ont été violemment réprimées ou étouffées à coup de gaz lacrymogène et coup de feu.

Selon le communiqué « dans 22 paroisses, les manifestations ont été dispersées à coup de gaz lacrymogène, 75  dispersées à coup de gaz lacrymogène et coup de feu, dans 4 paroisses les manifestants ont été dispersés par sommation verbale, 1 paroisse par interdiction d’accès , dans 5 paroisses les manifestants ont marché dans l’enceinte de la paroisse, 54 paroisses ont vu leur marche être étouffée par un fort déploiement des militaires, dans 12 paroisses la marche a eu lieu sans entraves enfin, dans 4 paroisses, la deuxième messe a été interdite ».

Recommandations

Le Secrétariat Général de la CENCO souligne enfin, qu’il y a eu 12 marches encadrées de manière professionnelle par la Police Nationale Congolaise et il n’y a eu aucun incident à déplorer.  Il estime que « l’organisation des marches pacifiques en RDC reste possible s’il y a bonne foi des parties prenantes.  La CENCO invite donc la Police Nationale Congolaise et toutes les forces de sécurité qui seront déployées sur terrain à chaque marche de faire preuve de professionnalisme pour éviter des pertes en vies humaines ».

Enfin, « la CENCO dénonce la rétention par les autorités des corps des victimes des marches pacifiques. Une situation qui contraint les familles qui ont perdu un proche d’allonger le temps de deuil », conclut le communiqué.

Junior Kitambala, ( stagiaire)

 

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :