Crise actuelle en RDC : Les Chefs coutumiers veulent convoquer un dialogue ancestral

Crise actuelle en RDC : Les Chefs coutumiers veulent convoquer un dialogue ancestral

Préoccupés par la situation politique qui sévit actuelle dans le pays, les chefs coutumiers de la RDC veulent convoquer un dialogue pouvant permettre

Imbroglio politico-juridico-administratif de l’élection du Gouverneur du Sankuru. Les autres sont installés
A la clôture de l’opération de révision du fichier électoral, Corneille Nangaa promet de traduire les doublons en justice
La victoire du peuple fait polémique parmi les observateurs

Préoccupés par la situation politique qui sévit actuelle dans le pays, les chefs coutumiers de la RDC veulent convoquer un dialogue pouvant permettre de dénouer la crise.

Dans son intervention, ce lundi 8 janvier 2018, sur CCTV, le chef coutumier Kiungu a déclaré que lui et ses collègues de la ville province de Kinshasa comptent organiser une rencontre avec tous les tenants du pouvoir ancestral.
« Nous voulons bientôt convoquer tous les chefs coutumiers de toute la République pour un dialogue sincère entre nous, détenteurs du pouvoir sacré. Je pense qu’au terme de cette rencontre, le climat politique dans notre pays trouvera une issue de sortie de crise », a-t-il déclaré.

Chefs coutumiers

Le chef coutumier Kiungu n’est pas allé par le dos de la cuillère en déclarant ce qui suit : « Nous avons un seul chef de l’Etat, c’est Joseph Kabila. Lorsque les choses ne marchent pas, c’est lui qui doit assumer, en remettant tout en ordre. Chef coutumier, Eglise, police, militaire, nous sommes tous une église au milieu du village. L’opposition réclame une bonne loi électorale, la décrispation politique, l’application réelle de l’accord de la Saint Sylvestre. C’est ce que tout le monde demande afin d’aller aux élections apaisées. Du côté de la Majorité présidentielle, les élections priment. Dans cette situation cacophonique, il faut l’intervention du pouvoir ancestral pour les départager afin d’obtenir ce que le peuple cherche ».

Le chef Kiungu qui conduit la délégation des initiateurs de la rencontre reconnait qu’à l’époque coloniale, les chefs coutumiers avaient un pouvoir investi très respecté et bien exercé. Mais à une certaine époque, le pouvoir ancestral n’a plus sa teneur alors qu’il est sacré. Dans cette aventure, il a affirmé que leur démarche a déjà pris de racines et ils avaient déjà rencontré le chef de l’Etat Joseph Kabila et feu Etienne Tshisekedi. « Et maintenant, nous venons de déposer une lettre au Ministre de l’Intérieur et nous lui demandons de nous recevoir car, nous voulons que l’on trouve un compromis ou une solution à la crise actuelle dans notre pays », soutient Kiungu.

Les Chefs coutumiers en réunion

Quant au chef coutumier Mfumu Sasa, chef des terres de Mont-Ngafula : « Si nous avons à la tête de notre organisation le chef coutumier Kiungu, la situation sera bien et tout va changer. Nous pouvons faire démontrer la force de notre pouvoir qui est sacré. Je suis un chef coutumier de la Majorité, de l’Opposition, de la Société civile, bref, de tout le monde ».

Ne pouvant pas louper cette occasion qui lui a été offerte, suite à ce passage sur le plateau de ce média, le Prince qui les a accompagnés a placé un mot aussi fort : « Lorsque nos ancêtres avaient le pouvoir coutumier, tout marchait très bien, mais depuis l’arrivée d’une nouvelle génération, les choses ne marchent plus comme avant. Aujourd’hui, le pouvoir politique se cache derrière le pouvoir coutumier et le politique achète les consciences. C’est à partir de là que l’on considère que le pouvoir ancestral est tombé bas, alors qu’il est sacré ».

Gel Boumbe

 

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :