Coupe du monde Russie 2018 : L’élimination des Léopards fait la joie des Kinois

Coupe du monde Russie 2018 : L’élimination des Léopards fait la joie des Kinois

Les Léopards de la RDC ont reçu, le samedi 11 novembre 2017 au stade des Martyrs, le Syli National de la Guinée-Conakry, en match comptant pour la 6èm

Le retour de Jean-Pierre Bemba, Moise Katumbi, les réseaux sociaux et la position du gouvernement congolais
Jeudi 1er mars 2018: Un marathon des hommes et femmes des médias pour l’égalité de chance
La promotion du droit des femmes, une lutte de longue haleine pour l’ambassadrice de la Suisse

Les Léopards de la RDC ont reçu, le samedi 11 novembre 2017 au stade des Martyrs, le Syli National de la Guinée-Conakry, en match comptant pour la 6ème journée de la phase de poule des éliminatoires du mondial Russie 2018. Malgré la belle victoire de 3 buts à 1 des Congolais devant les Guinéens, les poulains de Florent Ibenge n’y seront pas au pays de Valdmir Poutine en 2018.

Il sied de rappeler que, les Congolais comptaient sur une contreperformance des Aigles de Carthage de la Tunisie face à la Lybie lors de la dernière journée des éliminatoires de cette coupe du monde pour obtenir sa qualification. Les Tunisiens qui avaient seulement besoin d’un point pour sortir premier du groupe et de se qualifier en a réussi en concédant un match nul (0-0) lors de cette dernière journée à Radès (Tunisie). La Tunisie qualifiée et la RDC éliminée.
A Kinshasa, parmi les personnes que nous avons contactées, la majorité a été pour l’élimination des Léopards à cette édition de la Coupe du monde de football, Russie 2018.

Certains pensent que cette élimination est importante au regard de la situation politico-économique que traverse le pays. « Nous sommes content de cette élimination pour canaliser toutes nos forces et énergies à la crise politique que connaît notre pays », ont-ils déclarés.
Anicet Maliba, vendeur des objets aux couleurs des léopards au marché de Matete va encore enfoncer le clou : « si on était qualifié pour la coupe du monde, on allait tourner notre attention dans la distraction par de slogans tels que « Ibenge coaché ». Cette élimination est un mal nécessaire, elle nous permet de rester vigilant face à la situation politique de l’heure», a-t-il ajouté.

Une autre’ façon de se réjouir, pour les fans avertis, était de mettre fin à l’habitude que les Congolais ont dans leurs petits calculs sur les points et les buts marqués par les adversaires. Ces derniers misent souvent sur les goals à virage pour faire qualifier les Léopards. Cela a servi de leçon pour cette dernière compétition internationale. On doit chercher à gagner le match que de calculer la qualification par le bout du doigt.

La page mondiale 2018 est presque reléguée dans le passé, place aux compétions futures et espérons que toutes les batteries seront mises en marche, afin de voir notre équipe nationale prendre part à une compétition de telle envergure. Aux instances techniques de notre football de privilégier la préparation en lieu et place des calculs, et aux politiques de ne plus s’ingérés aux activités sportives.

Junior Kitambala Malula (stagiaire)

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :