Corneille Nangaa : « Si les deux équipes ne sont pas prêtes, on peut reporter des élections, mais… »

Corneille Nangaa : « Si les deux équipes ne sont pas prêtes, on peut reporter des élections, mais… »

La Commission électorale nationale indépendante (Céni) a tenu, le mardi 25 septembre dans la salle des spectacles du Palais du Peuple, sa toute premiè

Listes définitives de la Céni : Deux poids lourds de l’opposition écartés, deux autres retenus
Après plus d’une semaine, aucune image d’une machine à voter brûlée
 « Même oralement nous irons voter le 23 décembre », affirment des kinois

La Commission électorale nationale indépendante (Céni) a tenu, le mardi 25 septembre dans la salle des spectacles du Palais du Peuple, sa toute première réunion avec les mandataires régulièrement accrédités des Partis et Regroupements politiques légalement reconnus en RD Congo. Organisée par le Comité de liaison, cette importante rencontre s’est tenue après la publication, le 19 septembre dernier, des listes définitives des candidats à la présidentielle et aux législatives. La réunion a connu la participation de certains candidats aux élections prévues le 23 décembre 2018. L’objectif principal était d’évaluer l’évolution du processus électoral à 88 jours de la tenue des scrutins.

Corneille Nangaa adressant à la salle

La Céni étant l’unique pouvoir organisateur des élections en RDC, l’occasion était propice pour le président de cette institution d’appui à la démocratie, entouré de tous les autres membres de la centrale électorale, de présenter l’aperçu global de l’évolution du processus électoral ; de dire un mot sur l’exécution sans faille du calendrier électoral depuis sa publication le 05 novembre 2017 ; de présenter les acquis du cadre légal ; d’évoquer l’évolution des activités de sensibilisation sur le ‘’comment voter’’ et l’éducation des électeurs ainsi que l’identification, le recrutement et la formation du personnel électoral ; de partager des informations sur les préparatifs logistiques et le financement des élections.

Dans son discours, Corneille Nangaa a signalé, du point de vue de la logistique, que 109 containers de 40 pieds et 2 de 20 pieds venant de la Chine transporte des Kits des Bureaux de vote et de dépouillement contenant des isoloirs, des urnes et de l’encre indélébile.

« 5 containers sont déjà réceptionnés à Goma, au Nord Kivu, 8 à Bunia dans la province de l’Ituri, 3 sont partis de Bunia pour Kisangani dans la province de la Tshopo, 8 réceptionnés à Kinshasa, 48 sont arrivés depuis vendredi dernier au port international de Matadi dans la province du Kongo Central et 31 autres sont en route pour d’autres hubs principaux », a-t-il ajouté.

Machine à voter, outil de controverse électorale

Le président de la Céni en a profité pour annoncer l’arrivée prochaine de 180 containers contenant des machines à voter en provenance de la Corée du Sud, dont 133 sont attendus en octobre et 24 autres le 05 octobre prochain à Matadi. En outre, 15 containers en provenance de l’Inde contenant des panneaux solaires pour toutes les antennes de la Céni sont attendus à Matadi à partir du 15 octobre prochain.

Pour Corneille Nangaa, les élections du 23 décembre 2018 deviennent irréversibles et la Céni qui joue son rôle d’arbitre et d’organisateur invite les uns et les autres à consolider la marche du pays vers les élections tant attendues et voulues libres, transparentes, crédibles et justes par tous. Les acteurs politiques doivent procéder à la désignation, à la formation et au déploiement des témoins et observateurs pour la crédibilité du processus.

Plusieurs questions lui ont été posées parmi lesquelles, les participants voulaient savoir si au 23 décembre 2018, il y aura élections ou pas. « Si les deux équipes se présentent le jour des scrutins, le match va se jouer, là nous aurons des élections. Si une équipe décide de ne pas se présenter sur l’aire de jeu parce que des gens ne veulent pas y aller, nous dirons qu’il y a forfait. Si les deux équipes se mettent ensemble politiquement pour dire que nous ne sommes pas prêtes pour le 23 décembre, à elles, de le dire et ce n’est pas à notre niveau de décider. Mais pour ce qui nous concerne, la CENI, le 23 décembre 2018, nous allons aux élections et on espère que tout le monde va participer comme ils se sont impliqués jusqu’à présent », a souligné Corneille Nangaa.

La Céni a, à cette occasion lui offerte par le Comité de liaison, installé au Palais du Peuple un dispositif de bureau de vote où les candidats et leurs mandataires ont expérimenté la machine à voter.

Gel Boumbe

 

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :