Clôture de l’atelier de formation sur le SIG : La FAO appelle les participants à mettre en pratique les connaissances acquises

Clôture de l’atelier de formation sur le SIG : La FAO appelle les participants à mettre en pratique les connaissances acquises

L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) en collaboration avec le Ministère de Pêche et élevage de la RD Congo

Des femmes motivées et prêtes à conquérir leur électorat et à gagner les élections
La CEJP forme des femmes candidates à battre campagne et à gagner les élections
Un atelier de formation sur l’utilisation des cartes et données géographiques lors des épidémies en RDC a été organisé à Kinshasa

Photo de famille à la clôture de l’atelier sur le SIG

L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) en collaboration avec le Ministère de Pêche et élevage de la RD Congo a organisé un « Atelier de formation sur la cartographie des maladies et des facteurs de risque à l’aide du Système d’Information Géographique (SIG).

Durant 5 jours, soit du 04 au 08 novembre 2019, le personnel des services vétérinaires et institutions liées à la santé animale a été formé sur la cartographie de base, l’analyse spatiale et la visualisation des données des foyers de maladies et facteurs de risques en République Démocratique du Congo (RDC).

Dans son mot de clôture, le Représentant-pays de la FAO en RDC, Aristide Ongone Obame, a rappelé l’avantage de la cartographie des maladies et des facteurs de risques à l’aide d’un SIG dans les systèmes de surveillance : « elle permet au personnel technique des services vétérinaires et de la santé publique de comprendre et d’expliquer le mécanisme de la propagation des maladies ».

Mr Ongone Obame a aussi souligné que dans le cadre de collaboration entre la FAO et le Gouvernement congolais avec le financement de l’Agence des Etats-Unis pour le Développement International (USAID), « les capacités de surveillance épidémiologique des maladies animales sont en train d’être renforcées en République Démocratique du Congo par le canal du Programme ECTAD conformément à l’Agenda de la sécurité sanitaire mondiale (GHSA) qui vise principalement la surveillance des maladies zoonotiques ».

Les attentes de la FAO aux participants

Mr Ongone Obame saluant une participante à l’atelier après remise de brevet

Poursuivant son allocution, le Représentant-Pays de la FAO en RD Congo a demandé aux apprenants de participer activement aux travaux dont les principes reposent sur le renforcement des capacités des maladies animales en ces mots : « J’en appelle à la détermination des apprenants de mettre en pratique les connaissances acquises en vue de faire la cartographie des maladies à l’aide du SIG en RDC, une réponse aux maladies zoonotiques prioritaires du pays, à savoir : la Grippe aviaire, la maladie à Virus Ebola, la Rage, la Variole de singe (Monkey Pox) et les Salmonelloses », a-t-il conclu.

Du côté des participants, Marthe Ndenge médecin vétérinaire et épidémiologiste à la FAO, a exprimé sa satisfaction à l’issue de cette formation : « L’atelier a été très bénéfique pour moi en tant qu’épidémiologiste et ça m’a permis de maîtriser le Système d’information géographique et dès aujourd’hui je peux me dire, je suis prête à concevoir moi-même des cartes de risques et à faire la cartographie des maladies animales ».

Il sied de signaler que les ministres de Pêche et élevage et de l’Agriculture ont été représentés à cette cérémonie respectivement par le secrétaire général et directeur de cabinet. La cérémonie de remise des brevets aux apprenants a mis un terme définitif à cet atelier de formation.

Junior Kitambala

 

 

 

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :