CLC en sit-in de trois jours devant le Palais de la Justice contre la corruption et l’impunité

CLC en sit-in de trois jours devant le Palais de la Justice contre la corruption et l’impunité

Le Comité laïc de coordination (CLC) a lancé ce jeudi 5 décembre 2019 un sit-in de trois jours devant le Palais de la Justice à Gombe pour dire non à

Processus électoral en RDC : sceptique, le CLC fait pression à Kabila de se prononcer sur son avenir politique avant le 30 juin
Les obsèques de Rossy Mukendi se tiendront officiellement du 17 au 18 mai 2018
CLC en croisade contre la corruption, l’impuissance de la justice…, il veut la démission des juges et la suspension de détourneurs d’USD 15 millions

Le Comité laïc de coordination (CLC) a lancé ce jeudi 5 décembre 2019 un sit-in de trois jours devant le Palais de la Justice à Gombe pour dire non à l’impunité, au détournement, à la corruption institutionnalisée et à l’injustice. Le CLC s’est dit fortement préoccupé par les graves dérives observées dans la gestion du patrimoine et maigres ressources de l’État. Il veut le départ des juges de la Cour constitutionnelle trempés dans la corruption lors des contentieux électoraux de députés nationaux et sénateurs. Il  veut aussi la suspension de ceux qui sont dans la disparition de 15 millions de dollars, qualifiée de rétro-commission qui est une autre forme de la corruption, selon la Constitution.

CLC réclame le retour 15 millions de dollars dans la caisse de l’Etat

Ce sit-in ira jusqu’au samedi 7 décembre 2019. Les membres du CLC occupent le rond-point devant le Palais de la Justice, jour et nuit, pendant la période de leur manifestation. Le CLC qui attendait des garanties fermes du gouvernement et des institutions publiques pour arrêter définitivement la banalisation de la corruption, et pour qu’aucune autorité ne puisse plus jamais toucher impunément à la caisse de l’État et s’accaparer des biens publics, a décidé de mettre la machine en marche pour qu’il soit  établi un Etat de droit en RDC.

Selon le programme, pendant trois jours, les fanfares vont se retentir jour et nuit et les manifestants vont se relayer à l’instar des algériens lors de la protestation contre un énième mandat de Bouteflika. Le CLC ne sera pas seul durant le sit-in, d’autres organisations de la société civile ont annoncé les couleurs pour soutenir l’action qui est pour l’instauration d’un Etat de droit en République démocratique du Congo. Parmi ces ONG, se trouve l’ACAJ qui forme avec le CLC une coalition Isidore Ndaywel  – Georges Kapiamba.

Ce qui étonne plus d’un c’est la fermeté du cœur de nos dirigeants qui croient que la RDC est un bien sans maître. On peut crier, pleurer et faire couler du sang à la place de larmes, ça ne leur dira absolument rien. Mais cette fois, les tentes dressées, les chasubles portées et les banderoles érigées en ce lieu peuvent influencer les choses jusqu’à pousser les décideurs à réfléchir dans le bon sens.

Gel Boumbe   

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :