C’est quoi un « Saut-de-mouton »

C’est quoi un « Saut-de-mouton »

Dans les travaux publics, un « Saut-de-mouton » est un passage d’une voie par-dessus d’une autre voie de même nature et issue d’un même tronc commun,

Spot avec la chanson Miss lolo : l’artiste Meiwey réclame 4 millions de dollars à Vodacom Congo
APA : Le financement est d’USD 3.000.000 pour les 3 premières années
Kiamwangana Verckys : « Mon bilan m’a réélu démocratiquement PCA de la Socoda Coop-CA»

Dans les travaux publics, un « Saut-de-mouton » est un passage d’une voie par-dessus d’une autre voie de même nature et issue d’un même tronc commun, pour éviter les traversées à niveau dans un croisement. Il faut faire la différence entre « Saut-de-mouton » et « Saute-mouton » qui est un jeu dans lequel un participant saute par-dessus un autre, qui se tient courbé.

Le Chef de l’Etat  dans un site des travaux de construction de saut-de-mouton

Beaucoup de Kinois ne cessent d’entretenir cette confusion entre les deux mots qui sonnent phonétiquement presque la même chose, si on ne fait pas attention. Pour le premier, « Saut-de-mouton », le « saut » termine avec un « t » suivi d’un train d’union lui reliant à l’article « de » qui, à son tour, est suivi d’un train d’union l’attachant au nom « mouton ». Quant au second, « Saute-mouton », le « saute »  est terminé par un « e » suivi d’un train d’union qui le reliant au nom « mouton ». Jusque-là, il n’y a aucune confusion à l’utilisation de ces deux mots tant pour leur signification que pour leur prononciation.

De Sauts-de-mouton » déjà à Kinshasa

Dans la ville de Kinshasa, il existe déjà de « sauts-de-mouton ». Le premier, est celui de l’échangeur de Limete construit par le Maréchal Mobutu. Le second est construit par Joseph Kabila au pont Matete, mais ce sont les belges qui l’ont construit pour le passage du train et du véhicule où Laurent Désiré Kabila en a ajouté une autre voie de véhicule au-dessous du pont à côté des rails.

Saut-de-mouton échanger Limete

Ayant appris que les travaux de construction des sauts-de-mouton trainaient encore, le Président de la République, Félix Tshisekedi est allé, le mercredi 17 juillet, inspecté les travaux dans les différents sites choisis dans la capitale congolaise, victime des embouteillages monstres. De Kinsuka à Tshangu, il a palpé du doigt l’état d’avancement des travaux de construction de routes, ponts et sauts-de-mouton

« Ma visite sur le terrain avait deux objectifs: s’enquérir de l’état d’avancement des travaux; trouver avec les exécutants, le moyen de soulager les automobilistes et autres usagers des artères qui se plaignent des embouteillages », a dit Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo.

On croyait moins à l’exécution de travaux dont certains chantiers gardaient jusque-là leur clôture en tôles bleues

Saut-de-mouton Pont Matete

sans matériels à l’intérieur. C’est à l’issue du passage de Chef de l’Etat pour évaluation de travaux qu’on a constaté que certains sites n’avaient pas encore reçu le coup de pioche pour lancer la construction.

Alors que le président de la République promet pour bientôt l’inauguration de saut-de-mouton de Kinsuka, le tout premier site parmi ceux qui sont en construction à Kinshasa, la population voulait plutôt la construction ou la réhabilitation des routes secondaires pour désengorger les voies principales. Depuis le début de ces travaux, l’emprise de la route ne permet pas aux conducteurs, dont beaucoup ne maitrisent pas le Code de la route,  à faire une fausse manœuvre et du coup, ils s’engagent dans le trottoir pour déviation tout en roulant les yeux.

Gel Boumbe

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :