Butembo-Beni : Moise Katumbi  reçu par Mgr Melchisédech Sikuli

Butembo-Beni : Moise Katumbi  reçu par Mgr Melchisédech Sikuli

L’évêque de Butembo-Beni, à l’Est de la RD Congo a reçu dans son bureau épiscopal l’opposant congolais et président de la plate-forme « Ensemble p

L’abbé Robert Masinda du diocèse de Butembo-Beni a été libéré
Mgr Sikuli mobilise ses fidèles pour le Congrès eucharistique national en RDC
Diocèse de Butembo-Beni : Ouverture de l’année centenaire des religieux croisiers en RDC

Moise Katumbi reçu par Mgr Sikuli à Butembo

L’évêque de Butembo-Beni, à l’Est de la RD Congo a reçu dans son bureau épiscopal l’opposant congolais et président de la plate-forme « Ensemble pour le Changement », Moise Kutumbi, le mardi 29 octobre 2019. Après près d’une trentaine de minutes d’échanges, Mgr Melchisédech Sikuli Paluku a restitué aux médias du diocèse de Butembo-Beni, l’entretien qui a concerné la situation socio-sécuritaire de la région.

L’ordinaire de Butembo-Beni dit avoir émis, devant son hôte, le vœu de voir les hommes politiques lutter  pour répondre aux attentes de la population de la RDC.

« Il est venu présenter ses civilités. Je lui ai souhaité la bienvenue dans cette ville et dans notre diocèse qui accueille tout le monde sans discrimination. Nous n’avons qu’un seul désir. Que tous travaillent à favoriser la mise sur pied de bonnes conditions de vie pour toute la population. Qu’on retrouve la paix, la sécurité, le développement qui nous permettrait de vivre quand même après des années qui nous laissent toujours poser des questions de savoir quel sera le lendemain. Que nous soyons quand même rassurés d’être dans un pays bien gouverné », a déclaré Mgr Sikuli.

Poursuivant ses dires, Mgr Sikuli pense que l’on ne saura pas parler du rétablissement de la paix  tant qu’une partie de la population restera en dehors de son milieu de vie naturel. Il a invité ainsi à la concrétisation des promesses des hommes politiques en ces termes : « Ils font des promesses. Il faut qu’ils réalisent. Pas venir pour tromper le peuple. Je crois que nous sommes fatigués des promesses. Nous voulons des choses concrètes devant une situation d’insécurité, une situation même de maladie. Il faut que nous puissions un jour nous sentir vraiment dans un Congo beau, prospère et meilleur qu’avant », a-t-il conclu.

Junior Kitambala

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :