BLP/CENCO : « La population doit s’approprier du Parlement »

BLP/CENCO : « La population doit s’approprier du Parlement »

Après la remise en route de ses activités de janvier à juin 2019, le Bureau de Liaison avec le Parlement de la Conférence épiscopale nationale du Cong

04 novembre 2018, dimanche de la toussaint, Pourquoi l’église offre un culte aux saints ?
«Quel prêtre est-ce que je désire être?»: le pape pose la question de la formation sacerdotale
Pape François : « Le respect du résultat électoral est un facteur déterminant pour une paix durable en RDC »

Après la remise en route de ses activités de janvier à juin 2019, le Bureau de Liaison avec le Parlement de la Conférence épiscopale nationale du Congo (BLP/CENCO) a repris son projet triennal en organisant, du vendredi 16 au samedi 17 août 2019 au Centre Inter diocésain, un atelier de formation  des Moniteurs des travaux parlementaires et de la mise en œuvre des politiques publiques gouvernementales.

Jean-Paul Mulyanga, Directeur du BLP/CENCO

Avec l’appui financier de son partenaire traditionnel qui est la MISEREOR, le BLP/CENCO a même accueilli de participants venus de la République du Congo/Brazzaville. Et pendant ces deux jours, ces derniers ont échangé sur « l’Appui à la consolidation de la démocratie et au respect des droits humains par la promotion de stratégies efficaces d’influence citoyenne sur le Parlement. »

Cette deuxième formation qui se veut plus spécifique et plus pratique que la première, tenue en mars dernier, qui était théorique, a été axée uniquement sur le Monitoring des travaux parlementaires pour permettre aux Moniteurs du BLP de l’effectuer en toute compétence et le suivi de la mise en œuvre des politiques publiques gouvernementales.

Les participants à la formation des Moniteurs

Le Parlement de la Cenco (BLP/CENCO) soutient qu’en cette période de l’approche de la mise en place d’un nouveau gouvernement sensé matérialiser la nouvelle vision politique exprimée par le nouveau Chef de l’Etat lors de sa prise de pouvoir, à l’issue des élections du 30 décembre 2018, l’organisation de cette formation était importante.

Hormis les aspects logistiques, la formation s’est focalisée sur trois grands thèmes à savoir : Le fondement de la doctrine sociale de l’Eglise et son lien avec l’engagement citoyen dans le processus d’élaboration des lois et des politiques publiques reflétant les valeurs que promeut l’Eglise ; la participation citoyenne dans le processus d’élaboration des lois et du contrôle de l’action gouvernementale, liens avec les droits de l’homme ; le suivi des travaux parlementaires et de la mise en œuvre des politiques nationales.

Le jeudi 16 août, premier jour des travaux, après son mot d’ouverture, le Directeur du BLP/CENCO, Jean-Paul Mulyanga, a développé le tout premier thème cité ci-haut.

Les Moniteurs du BLP/CENCO suivent attentivement l’orateur

«  Tout le combat de l’Eglise catholique est pour la dignité humaine. L’homme doit vivre en harmonie avec la société. C’est dans cette lutte que l’Eglise s’est engagée depuis longtemps afin que l’homme vive dans un Etat des droits. Donc, l’Eglise doit accompagner la population et l’aider à s’élever pour faire face pacifiquement contre les prédateurs institutionnels. L’Etat n’a pas créé les droits de l’homme qui est l’œuvre de Dieu », a déclaré le Directeur du BLP.

Quant à Etienne Muhiya, il a intervenu sur la participation citoyenne dans le processus d’élaboration des Lois et du contrôle de l’action gouvernementale, liens avec les droits de l’homme. Il a démontré que les droits collectifs du peuple à l’autodétermination, à l’égalité, au développement, à la paix et à un environnement sain sont parmi les multiples droits de l’homme.

Dans l’après-midi, le troisième thème de la journée a été développé par Rodrigue Chubaka. Il a donné les éléments sur le fonctionnement du Parlement, les fondamentaux du suivi citoyen des travaux parlementaires et il fait un rappel interactif.

Heureux d’être parmi les participants

La journée du vendredi 17 août a été dominée par les interventions de Rodrigue Chubaka sur les techniques de suivi citoyen des travaux parlementaires et les outils du suivi parlementaires, avant l’évaluation générale et la clôture par le Directeur du BLP/CENCO, Jean-Paul Mulyanga, qui a remercié d’abord Dieu, ensuite les participants tout en présentant ses gratitudes aux autorités de la CENCO dont le secrétariat général qui n’a jamais cessé de son soutien tant matériel que financier à leur disposition.

« Aux participants venus de la République du Congo, soyez rassuré qu’une délégation de la CENCO sera à Brazzaville pour participer à la formation que nous voulons étendre sur les pays de l’Afrique centrale tels que le Tchad, le Gabon, le Cameroun, etc. A tous les participants, vous devez savoir que les députés sont élus par le peuple et pour le peuple. C’est pourquoi, le BLP va aussi cibler les partis politiques et la société civile jusqu’à ce que la population aille s’approprier du Parlement. La population est le chef de député, c’est elle qui l’élu. Aussi, la politique doit être au service de la population. Ainsi, je déclare clos les travaux de cet atelier de formation », a déclaré le Directeur du BLP, Jean-Paul Mulyanga.

Gel Boumbe         

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :