Bakanja Isidore : Modèle des jeunes

Bakanja Isidore : Modèle des jeunes

Bakanja Isidore a vécu en une période difficile où l’Africain n’était pas suffisamment instruit en matière de foi. Il est l’un des premiers fruits

Le MIEC tient à favoriser la participation massive et active des jeunes et des femmes au processus électoral
Exhortation « Christus Vivit » : Le bienheureux Isidore Bakanja de la RDC plébiscité comme modèle pour les jeunes par le Pape François
Les élèves du Lycée Mpiko de Lemba formées sur la non-violence active et évangélique par Pax Christi International.

Bienheureux Isidore Bakanja

Bakanja Isidore a vécu en une période difficile où l’Africain n’était pas suffisamment instruit en matière de foi. Il est l’un des premiers fruits de l’évangélisation missionnaire. A son époque, il fallait s’armer de beaucoup de courage pour s’opposer aux ordres d’un patron.

Bakanja Isidore, pétri de Dieu ne pouvait pas manquer de courage pour rendre témoignage à l’évangile, et à son Seigneur face à son maître. Il savait bien que toute opposition à la volonté de son patron pourrait lui faire mériter la mort, mais il était déterminé à craindre Dieu plutôt que les hommes.

Il avait placé Dieu au-dessus de tout. Pour lui la prière et le travail doivent marcher ensemble ;  il n’est pas question de négliger le travail ni de sous-estimer la place de la prière dans la vie de foi.

Son patron en s’insurgeant contre lui, a fini par se comporter en vrai bourreau à son égard et à le maltraiter uniquement à cause de sa foi et puisqu’il aimait prier.

Bakanja a témoigné d’une foi  sans compromission, inébranlable, avec une grandeur d’âme incomparable.

Préférer le Christ au-delà de tout, ne pas compromettre sa vie de foi en préférant mourir plutôt que d’agir contre sa conscience, tel est le chemin de sanctification.

Le pape François dans son Exhortation Apostolique Christus vivit,  présente le bienheureux Bakanja Isidore comme modèle pour les jeunes non seulement de la RDC, mais aussi du monde entier. Il invite les jeunes à suivre son exemple.

Etre capable de dire « non » aujourd’hui ressemble à vouloir ramer à contre-courant. Notre monde supporte difficilement les personnes qui sont intransigeantes sur les principes. Le bienheureux Bakanja considère son attachement à Dieu, sa foi et sa vie de prière non négociables. Selon lui, un vrai chrétien doit être libre face aux sollicitations de ce monde ; libre face à l’argent et à tout ce qui peut obscurcir son âme.

Par son témoignage de foi, Bakanja Isidore est modèle des jeunes qui veulent servir Dieu dans un monde rempli des sollicitations de tous genres. Dieu ne veut pas que nous puissions nous compromettre face aux biens de cette terre. Il veut que nous soyons honnêtes, justes et toujours prêts à rendre service.

Jean-Marie Bomengola et Betofe Botute Pierre-Marie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :