Au Ghana, des pilules pour accoucher d’un bébé clair de peau est en vogue

Au Ghana, des pilules pour accoucher d’un bébé clair de peau est en vogue

 En raison des effets néfastes sur la santé, le gouvernement du Ghana, à travers la FDA, autorité en charge des produits alimentaires et pharmaceutiqu

RDC : Des responsables des confessions religieuses s’unissent pour la protection des forêts tropicales
L’Accord de la Saint-Sylvestre revigoré par l’ONU
Sensibilisation des jeunes de l’Unikin et environs pour le dépistage du VIH SIDA

 En raison des effets néfastes sur la santé, le gouvernement du Ghana, à travers la FDA, autorité en charge des produits alimentaires et pharmaceutiques, a interdit depuis août 2017, la vente des produits éclaircissants sur son territoire. Malgré cette interdiction qui a été soutenue par une campagne de sensibilisation, les produits continuent à être commercialisés

Pilules à prendre pendant la grossesse pour avoir un enfant à la peau claire

Une autre pratique est en train de se développer au Ghana, c’est de prendre des pilules dès la grossesse pour espérer avoir un enfant à la peau claire et, selon les autorités ghanéennes, cette nouvelle tendance est une pratique qui présente de graves dangers pour la santé. Ces pilules sont souvent introduites clandestinement dans le pays en grandes quantités. A part les pilules il y a une autre stratégie en vogue au Ghana, mais aussi au Nigéria pour tenter d’avoir un enfant à la peau claire : masser le ventre de la femme enceinte avec des produits dépigmentant.

L’agence qui a analysé le produit prévient que l’utilisation de ces comprimés est dangereuse et souligne qu’elle n’a approuvé aucun produit pouvant éclaircir la peau de l’enfant dès la grossesse. Mais, les experts médicaux citent les risques sanitaires parmi lesquels des malformations congénitales, y compris des dommages aux membres et aux organes internes.

Les autorités ghanéennes ont décidé de traquer et de poursuivre en justice les entreprises et les individus en possession des comprimés illicites. Cette traque aboutirait-elle quand on sait qu’en Afrique, les lois et les ordres ne sont pas respectés.

Gel Boumbe

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :