Au cours d’une matinée politique au siège du parti à Lingwala, la Ligue des femmes de l’ACDP en marche

Au cours d’une matinée politique au siège du parti à Lingwala, la Ligue des femmes de l’ACDP en marche

Après des semaines et des mois de structuration et de restructuration, l’Alliance des chrétiens démocrates progressistes (ACDP) a procédé, le samedi 0

Bruno Tshibala promet aux Gouverneurs leurs arriérés de rétrocession
Jean Pierre Bemba attendu au congrès de son parti du 12 au 14 juillet 2018
Enfin, la fumée blanche a échappé à Kingakati : Emmanuel Ramazani Shadary dauphin de Kabila

Après des semaines et des mois de structuration et de restructuration, l’Alliance des chrétiens démocrates progressistes (ACDP) a procédé, le samedi 09 juin 2018, à la sortie officielle de la Ligue des femmes du parti. La cérémonie a eu lieu au siège du parti sur l’avenue Nyangwe, dans la commune de Lingwala. Les femmes des 4 fédérations de la ville province de Kinshasa et la délégation du Kwilu venue de Bulungu ont rehaussé de leur présence à ladite manifestation.

La Ligue des Femmes

Dans son mot de circonstance, la présidente de la Ligue des femmes, Mme Ifosso Godé, a présenté à l’assistance honorée par l’autorité morale du parti, Bienvenu Liyota Ndjoli, et tous les membres du comité national, la configuration de son comité. Elle a ensuite exprimé, au nom de toutes les femmes de la ligue, ses sincères remerciements à l’autorité morale du parti pour la confiance et la considération dont les femmes de l’ACDP ont bénéficié jusque-là.

Elle a évoqué d’énormes contributions de la femme à l’économie dans les entreprises, dans des exploitations agricoles etle travail non rémunéré à la maison où elle s’occupe pourtant de sa famille.Pour elle, la femme est la plus touchée par la pauvreté, les discriminations et exploitations de toutes sortes. C’est pourquoi dans l’ACDP,les femmes ne seront pas comme des personnes appelées à remplir des gradins des stades ou les fauteuils des salles de spectacles. « Nous voulons être des actrices actives de la vie de ce parti, occupant des postes en rapport avec nos compétences, au même titre que nos camarades hommes ! », a-t-elle déclaré.

La présidente de la Ligue des femmes a interpellé la hiérarchie du parti sur la discrimination de la femme dont la faible minorité d’entre elles atteint des postes élevés. « Aujourd’hui, notre parti ne fait pas exception : combien des femmes y a-t-il dans nos instances nationales ? Combien de femmes le parti a-t-il placé dans des positions de décisions importantes ? », a-t-elle demandé.

« Nous sollicitons de notre autorité morale, une séance de travail au cours de laquelle nous lui présenterons notre plan d’action en vue de mobiliser tous les efforts en cette période électorale et nous saisirons la même opportunité pour lui présenter des axes d’autonomisation économique de la femme, seule gage de sa fidélisation et de son épanouissement », a-t-elle conclu.

La présentation des membres du comité national par le secrétaire exécutif national chargé de la mobilisation a servi de passerelle au président national, Jean Tokole Ilongo, pour introduire l’autorité morale. « Après avoir fait la restructuration du parti, nous voici aujourd’hui devant vous afin de présenter sa nouvelle structure. Soyez rassurés que votre parti ACDP est solidement constitué et nous sommes dans plusieurs provinces du pays », a rassuré l’ancien gouverneur de la Tshopo. 

Le moment le plus attendu était celui de l’autorité morale de l’ACDP, Bienvenu Liyota, afin de répondre à toutes les préoccupations de la ligue des femmes. Pour les postes de responsabilités à pourvoir rendus publics, il n’y avait que de  candidatures masculines.

Au sujet des élections, il a encouragé les femmes à se mobiliser et à déposer leurs candidatures à tous les niveaux afin que l’ACDP soit représentée dans les différentes institutions de la République.

« L’ACDP va privilégier les candidatures féminines. Lors de la mise en place de l’ossature du parti, les candidatures masculines ont dominé, mais cette fois, nous voulons que les femmes soient actives et représentées à tous les niveaux. Nous irons aux élections dans quelques mois, les femmes de l’ACDP doivent se mobiliser pour prendre une part active dans ces échéances du 23 décembre 2018. Mais une chose que nous n’accepterons pas, c’est d’avoir parmi nous, de pigeons voyageurs. Soyez soudées et serrez-vous les mains car chacune de vous doit avoir sa part de responsabilité », a-t-il expliqué.

Bienvenu Liyota Ndjoli a demandé à la Ligue des femmes de l’ACDP d’apporter aussi son aide au parti : « Vous devez aussi aider le parti en apportant chacune sa contribution. La contribution n’est pas seulement l’argent ou le matériel, elle doit être une idée ou une stratégie. Les mamans doivent travailler entre-elles, elles doivent s’organiser en créant de comités dans leurs fédérations respectives ».

Gel Boumbe

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :