Au complexe scolaire Mokengeli, momentanément des tentes servent de salles des classes aux élèves

Au complexe scolaire Mokengeli, momentanément  des tentes servent de salles des classes  aux élèves

Depuis près de trois semaines, au Complexe scolaire Mokengeli, situé à Lemba Super, les élèves suivent les cours dans des tentes. Cette situation est

Réfléchir sur la protection de l’enfant, c’est s’engager à garantir son droit à l’éducation dans un environnement sain.
Willy Bakonga annonce que la gratuité ne concerne pas les élèves de la 7è et 8è
CEEC : Ouverture de l’Atelier sur la Protection de l’Enfant

Depuis près de trois semaines, au Complexe scolaire Mokengeli, situé à Lemba Super, les élèves suivent les cours dans des tentes. Cette situation est consécutive aux travaux de réhabilitation et de rénovation de la dite école initiés par le président de la république dans le cadre de son programme d’urgence de 100 jours.

Intérieur tente Mokengeli 2019

Intérieur tente Mokengeli 2019

Les travaux qui ont commencé depuis la fin du mois de mars 2019 n’avaient encore en rien dérangé la quiétude des élèves. C’est juste après les vacances de Pâques que la plupart des locaux ont été classés hors d’usage et remplacés par des tentes.

En conséquence, les élèves se sont vu obligés d’occuper des tentes aménagées pour eux et n’ont eu aucun choix sinon d’accepter les conditions telles qu’elles se présentent.

Là, à l’intérieur les élèves font face à une chaleur suffocante quand il fait chaud et ils sont butés parfois aux eaux de pluie lorsque la pluie les trouve en plein cours.    Malgré cela, les autorités de l’école pensent que c’est indépendamment de leur volonté.

Contacté par Diancenco, Mr Timothée Kalonji, directeur des études s’est exprimé en disant : « C’est vrai que nos élèves sont confrontés à de nouvelles réalités contraignantes vu que nos trois principaux bâtiments sont en train d’être rénovés et réhabilités mais nous leur disons de prendre leur mal en patience car ces conditions dans lesquelles ils étudient aujourd’hui ne sont que passagères et aussi il ne reste plus qu’un mois pour que l’année scolaire se termine ».

Pour les élèves, l’heure est à l’impatience car ils ont hâte de voir leur école avoir une autre couverture et surtout de regagner leurs locaux habituels construits en matériaux durables dans lesquels ils seront à l’abri de toutes sortes d’intempéries.

Selon des informations recueillies sur place, les travaux de réhabilitation prendront fin avant la rentrée scolaire prochaine.

Joël Kalonga (stagiaire)                                                                                               

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :