Atelier de formation pour les cadres techniciens du Ministère des Poste, télécommunication et nouvelle technologie de l’information et des communications

Ce vendredi 02 mars 2018 la société congolais de la fibre optique’ Socaf ‘ a clôturé un atelier de formation de cinq jours avec comme participants les

SCTP : Deux locomotives remis sur le rail du trafic Kinshasa-Kasangulu
Kinshasa : La Licoco invite Felix Tshisekedi à ordonner l’interpellation du Gouverneur Kimbuta
Regideso : Tshisekedi pose la première pierre du complexe industriel de traitement d’eau potable à Ngaliema

Ce vendredi 02 mars 2018 la société congolais de la fibre optique’ Socaf ‘ a clôturé un atelier de formation de cinq jours avec comme participants les agents cadres ingénieurs du Ministère des PTNTIC. Les cadres congolais ont été édifiés par le formateur Ben Shimane Adnene ingénieur consultant expert en télécommunication de la société tunisienne informatique ST2i en sigle, au collège Boboto à Kinshasa Gombe.

.
De manière générale, les cadres ont été formés dans le but de déploiements des recettes pour une meilleure gestion du projet de fibre optique. Les participants doivent être capables de recevoir une architecture de réseau de fibre optique viable optimale dans son utilisation dans le système de travail. Cette formation a été financée par la Banque Mondiale en partenariat avec la société tunisienne informatique ST2i.

Deux ingénieurs participants s’expriment

D’après Monsieur Mbanza François inspecteur de chef de division au ministère des Ptntic « c’est une formation de renforcement de capacité qui va nous permet d’améliorer notre système de travail et surtout que notre pays subit une grande difficulté en gestion de fibre optique mais cela va connaître une courte durée car notre formation nous a permis de comprendre la réglementation des choix et des couleurs. »

Selon Mme Mbiye Véronique chef de bureau gestion de fréquence au Ministère Ptntic « cet atelier de formation c’est une mise en niveau ou un ajout de connaissances de plus. Ces derniers temps la science évolue. Notre formation va renforcer la capacité de système travail. »

Enfin pour la clore la session, M. Ben Shimane Adnene a souligné que cette formation va aider les techniciens ingénieurs congolais à élaborer des infrastructures en fibre optique. Les cadres congolais ont acquis le renforcement de capacité dans le système de travail pour la nouvelle technologie.

Une société congolaise en pointe dans le réseau optique

Auparavant, des représentants de la société congolaise, Socaf, ont révélé aux participants que leur objectif est de créer et de relier le réseau dans toutes les régions du pays. Ainsi donc cet atelier de formation a dû permettre aux agents cadres techniciens de renforcer la capacité de connaissance dans le système de fibre optique, pour une application au sein des différentes directions.

Gladys Bundu (stagiaire)

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :