Assemblée Épiscopale de Bukavu : les Évêques préoccupés par la persistance et la prolifération des groupes armés

Assemblée Épiscopale de Bukavu : les Évêques préoccupés par la persistance et la prolifération des groupes armés

Au cours de l’Assemblée Épiscopale provinciale de Bukavu(ASSEPB) tenue du  27 mai au 2  juin 2019 dans le chef-lieu de la province du Sud-Kivu, les év

Journée du souvenir en mémoire des archevêques martyrs de Bukavu Muzihirwa, Kataliko et Mbogha
RDC : Début de la réunion des Evêques de l’ASSEPB à Bukavu
Eglise-Histoire : Octobre, mois de commémoration des martyrs à Bukavu

Au cours de l’Assemblée Épiscopale provinciale de Bukavu(ASSEPB) tenue du  27 mai au 2  juin 2019 dans le chef-lieu de la province du Sud-Kivu, les évêques des diocèses  de Butembo, Uvira, Goma, Kasongo, Kindu et Bukavu ont  passé en revue la situation socio-pastorale de leurs diocèses respectifs. Pendant 6 jours les prélats ont relevé les maux qui rongent leurs populations au quotidien parmi lesquels la sécurité est la plaque tournante.

Ces hommes de Dieu ont exprimé leurs préoccupations sur le plan sécuritaire. Ils ont dénoncé la persistance, la prolifération des groupes et bandes armées et des malfrats qui causent terreur et désolation dans certains milieux. Selon eux, cette situation manifeste une déchéance de L’État. Ils pensent particulièrement aux populations de Beni et Butembo qui méritent une attention particulière.

Les prélats Catholique estiment que la persistance des milices et groupuscules armées dans les zones d’Uvira, Fizi et Mwenga au sud du Sud Kivu favorise des violences qui sont souvent alimentées par des conflits de terre et de leadership coutumier mettant ainsi en mal  le développement de cette partie du pays.

Ils demandent aux autorités politiques de reprendre « en mains la gestion de la mission régalienne de L’État, celle d’assurer l’unité, l’intégrité du territoire, la sécurité des personnes et de leurs biens, ainsi que la promotion du bien-être général de sa population ».

Une note contre la corruption

Soucieux de la situation sociale de la population, les évêques condamnent les manœuvres du leadership congolais qui, d’après eux, ont largement contribué à l’appauvrissement du peuple et notent que « notre descente aux enfers se nourrit de la corruption de l’élite et de l’ignorance de masses ». Ils pensent qu’une voie de sortie de cette médiocrité pourrait venir de l’éducation de la jeunesse, par la révision du système éducatif qui, selon ces pasteurs, reste malheureusement confus et renferme tout le peuple dans l’inefficacité et la médiocrité.

C’est ainsi que les évêques de l’épiscopat de Bukavu recommandent à L’État congolais d’intensifier la lutte contre la corruption et la prise en charge correcte des fonctionnaires de L’État.

« Que les autorités politiques s’impliquent dans la lutte contre la corruption et l’ignorance des masses, notamment par la prise en charge adéquate des salaires décents pour les agents de L’État parmi lesquels les enseignants, les militaires, les policiers, … », indiquent les évêques.

Pétronelle Lusamba

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :