Archidiocèse de Kinshasa : La chapelle Marie, Mère de la Miséricorde, bénie par Mgr Ambongo

Archidiocèse de Kinshasa : La chapelle  Marie, Mère de la Miséricorde, bénie par Mgr Ambongo

Une messe d’action de grâce a été célébrée par l’Archevêque métropolitain de Kinshasa, Mgr Fridolin Ambongo, à l’occasion de l’inauguration de la chap

Messe Chrismale à Kinshasa : Des propos du Cardinal Monsengwo
Mgr Edouard Kisonga invite les jeunes à ne pas avoir peur en suivant le Christ
Le Renouveau de l’archidiocèse de Kinshasa a organisé un triduum sur l’identité du chrétien

Une messe d’action de grâce a été célébrée par l’Archevêque métropolitain de Kinshasa, Mgr Fridolin Ambongo, à l’occasion de l’inauguration de la chapelle Marie, Mère de la miséricorde, dans la commune de Kasa-Vubu.

Au début de cette célébration eucharistique, le mot de remerciement a été prononcé par le curé de la paroisse Christ-Roi, Mr. L’abbé Albert Nani. Juste après s’en est suivie la bénédiction de la chapelle par l’archevêque qui était accompagné de l’évêque auxiliaire, Mgr Edouard Kisonga.

« Vous êtes appelés, chers fidèles, à faire de ce lieu un endroit de miséricorde et de pardon. Car par la consécration qui interviendra juste après cette homélie, ce lieu deviendra saint. Il sera désormais un lieu de rencontre avec son Dieu. Cette chapelle sera le lieu où nous allons expérimenter la miséricorde de Dieu. Ce sanctuaire pour nous est un garage spirituel où le Christ va réparer nos relations brisées avec lui et avec nos frères. Cette chapelle sera surtout un endroit de réconfort pour les pauvres et les malades. Soyez donc les témoins de la miséricorde divine auprès de vos frères », a dit l’archevêque dans sont homélie.

Mgr Ambongo n’a pas manqué de remercier l’abbé Alphonse Marie de la Croix Kibwila  et Mme Marie Alice Ngoyi, communément appelée « Maman Koko » pour ce don précieux qu’ils ont offert à l’Eglise. Pour clore son homélie, l’archevêque a demandé aux fidèles de prendre soin de cet endroit, de toujours le maintenir propre car il est devenu un bien commun de l’Eglise. De ce fait, Mgr Fridolin Ambongo a appelé les fidèles à accroitre la valeur de ce patrimoine.

« Je manque de mot pour exprimer ma grande joie. Grand merci à vous, cher archevêque, de m’avoir honoré de votre présence. Merci également à cette grande communauté  de m’avoir assistée en ce jour ». Ce sont là les mots de remerciement de Mme Marie Alice Ngoyi.

Les fidèles catholiques n’ont pas manqué de mot. C’est le cas de Mme Thérèse Mbala, une des «  Mamans fleur » qui a remercié énormément Mme Alice Ngoyi parce qu’elle peut désormais participer à des célébrations eucharistiques dans cette chapelle en raison de la distance qui sépare sa maison à la paroisse Christ-Roi.

Dilu Mariam (stagiaire IFAD

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :