Après la réception de 1.000 machines à voter le mardi 12 juin, 102.000 autres attendues à Kinshasa d’ici septembre

Après la réception de 1.000 machines à voter le mardi 12 juin, 102.000 autres  attendues à Kinshasa d’ici septembre

La Commission électorale nationale indépendante (Céni) ne désarme pas sur l’utilisation de la machine à voter. Malgré les différentes déclarations et

Des Kinois expérimentent la machine à voter sur la place des Évolues
La CENI est loin de rencontrer les attentes de la CENCO sur la machine à voter
La CENI expérimente la machine à voter devant les journalistes

La Commission électorale nationale indépendante (Céni) ne désarme pas sur l’utilisation de la machine à voter. Malgré les différentes déclarations et interventions de tous bords contre la machine à voter, elle reste de marbre à l’utilisation de cet engin électronique à voter, décrié par les électeurs congolais qui veulent leur traditionnel mode de scrutin : le bulletin de vote à remplir avec un stylo.

Kits électoraux de la Céni

Le mardi 12 juin dernier, la Céni a réceptionné 1.000 machines à voter destinées à la formation et à la sensibilisation des électeurs dans les 145 territoires, 734 chefferies/secteurs, 6.095 groupements et 80.000 villages recensés sur le territoire national. Ce lot des machines qui est arrivé par l’aéroport international de N’Djili, précède 30.000 qui arrivent en juillet, 36.000 en août et 36.000 autres en septembre prochain. Cette livraison échelonnée facilitera à cet institut d’appui à la démocratie au déploiement de ces machines dans tous les bureaux des votes, à travers le pays.

C’est une preuve pour la centrale électorale de renforcer la sensibilisation de l’électorat avant le scrutin proprement dit, prévu le 23 décembre 2018. La Céni qui croit clore le débat sur la machine à voter appelle les congolais à se former sur l’usage de ladite machine.

« Ayant confirmé la date du 23 décembre 2018, comme celle des élections, une nouvelle ère s’est ouverte dans le processus électoral de notre pays, la RDC. Nous avons confirmé l’ouverture, le 24 juin 2018, des Bureaux de réception et de traitement des candidatures, en demandant aux partis et regroupements politiques à déposer la version physique et électronique de leurs logos à la Céni. Et, nous remercions ceux qui l’ont déjà fait car cette rencontre a été d’une importance capitale », s’est ainsi exprimé le vice-président de la Céni, Norbert Basengezi.

En suivant les actions menées par le président de cette institution d’appui à la démocratie et son équipe, les espoirs sont permis de croire à la Céni sur la tenue des élections le 23 décembre 2018, avec ou sans la machine à voter.

Gel Boumbe

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :