Appel aux chrétiens à faire du bien même aux persécuteurs à Butembo Beni diocèse en prise avec une rébellion peu maîtrisée

Dans une correspondance émanant de Radio Moto de Butembo Beni reçue aujourd'hui à l'Agence Dia, la chaîne locale souligne un aspect de l'Homélie de Mo

RDC : Dispositions pratiques de l’Evêque de Butembo-Beni concernant la maladie à virus Ebola
Mgr Sikuli mobilise ses fidèles pour le Congrès eucharistique national en RDC
RDC-Ebola : Mgr Sikuli Paluku a échangé avec Antonio Guteress, Secrétaire général de l’ONU à Béni

Dans une correspondance émanant de Radio Moto de Butembo Beni reçue aujourd’hui à l’Agence Dia, la chaîne locale souligne un aspect de l’Homélie de Monseigneur Melchisédech Sikuli Paluku, évêque de Butembo Beni à l’est de la République démocratique du Congo.

Mgr Sikuli de Butembo Beni

Mgr Sikuli de Butembo Beni

L’évêque Sikuli,  de ce diocèse régulièrement meurtri par d’incessantes attaques des rebelles congolais et parfois membres des groupes armés étrangers a demandé aux chrétiens, de faire du bien aux autres, même aux persécuteurs.

 

Dans la suite de son homélie, l’ordinaire du lieu a également interpellé la conscience des dirigeants et toutes les couches intellectuelles pour garantir le bien être social en RDC en général, et dans le Beni-Lubero en particulier. Avant la fin de l’eucharistie, le Chancelier de Butembo-Beni a lu le message épiscopal de Pâques 2018. Il est intitulé « un cri s’élève dans Rama ». L’appel de Mgr Melchisédech a un accent particulier de pardon dans un coin de la RDC où les rebelles et groupes armés assassinent régulièrement les paisibles paysans et malgré la présence militaire renforcée dans le Grand Nord, une appellation familière du Nord du Nord Kivu.

Pâques demeure  jour d’allégresse malgré tout

L’ordinaire du lieu a prié en la cathédrale MATER ECCLESIAE à la troisième messe animée par des chants exécutés en latin. Au jour du dimanche de Pâques 2018, l’Evêque de Butembo-Beni a introduit que la Pâques est la fondation de la foi catholique. Pour Monseigneur SIKULI PALUKU Melchisédech, cette fête est un jour d’allégresse et de joie pour tous les chrétiens catholiques.

Au cours de la célébration eucharistique, l’ordinaire du lieu a exhorté les chrétiens à imiter l’exemple de Marie Magdala pour son amour en Jésus, Simon Pierre pour sa figure d’espérance, Jean pour sa figure de la foi. Le Pasteur de l’Eglise de Butembo-Beni a fait remarquer également que c’est la résurrection du Christ qui éclaire et illumine les Saintes Ecritures. « Marie Madeleine nous apprend à aimer. Aimer jusqu’au bout. Jean est pour nous la figure de la foi. Cette foi qui ne repose pas sur les preuves matérielles ou sur les démonstrations mathématiques, mais sur la confiance en la parole. La résurrection n’a pas été pensée à partir de l’écriture, mais au contraire, c’est elle qui éclaire et illumine l’écriture », a-t-il prêché.

Rombaut Kamwanga

 

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :