Alimentation : Vers l’élaboration d’un plan directeur de pêches en RDC

Alimentation : Vers l’élaboration d’un plan directeur de pêches en RDC

Le Ministère de la pêche et élevage en collaboration avec l’Organisation des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) ont procédé au d

La FAO dote le territoire de Tshimbulu d’un « champ communautaire pour la paix »
La FAO promeut la sécurité alimentaire sur le Plateau des Batékés
13 millions de personnes sont en situation de crise alimentaire aiguë en RDC selon la FAO

Le Ministère de la pêche et élevage en collaboration avec l’Organisation des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) ont procédé au démarrage des formations techniques du projet : « Assistance préparatoire du plan directeur de pêches en RDC », le mercredi 04 décembre 2019 dans la salle de conférence de l’hôtel Béatrice à Kinshasa dans la commune de Gombe.

Mr Jonathan Biolosuka, ministre de pêche et élevage

« Ce plan directeur des pêches tient en compte de nouvelles règles de gestion durable des ressources halieutiques afin de doter le pays  d’un outil de gestion efficace du secteur, a déclaré monsieur Jonathan Bialosuka, ministre de pêche et élevage, avant de lancer un appel aux participants à ces travaux prévus du 4 au 7 décembre courant, à travailler durement pour suivre avec intérêt, les enseignements qui leur seront dispensés par un expert de la FAO.

Poursuivant, le ministre de la Pêche et élevage, a estimé que ce  plan directeur des pêches en RDC tombe à point nommé dans « le contexte actuel de gestion durable des ressources halieutiques et il s’impose à ce jour une nécessité d’établir un bilan diagnostic actualisé du secteur de pêche et d’élaborer un plan directeur de pêches ».

« Cette formation va porter sur le processus de formulation du plan directeur, les techniques de collecte, le dépouillement, l’analyse, le traitement et la compilation de données dans les différents plans d’eau qui vont servir de socle pour les microprojets sectoriels et spécifiques dans  les différents sites à haute potentialités halieutiques du pays », at-il ajouté.

Le délégué du représentant de la FAO en RDC, Judicaël Panzou, a fait savoir que cet atelier consiste à former et à mettre à niveau le personnel technique : « les membres du comité technique préparatoire du projet, désignés par le ministère de Pêche élevage en vue de renforcer leurs capacités pour l’actualisation du plan directeur des pêches. Ainsi, la mise en application de ces formations permettra de donner à la RDC un outil opérationnel de planification et de gestion des activités de pêches », a-t-il souligné.

Il a en outre rappelé que la RDC est la 2ème réserve mondiale d’eaux douces après le Brésil. « Elle regorge de nombreux cours d’eaux poissonneux dont le potentiel halieutique a été estimé par la FAO à 707.260 tonnes exploitables annuellement. Cette disponibilité des ressources halieutiques fait de la pêche un secteur vital, actif et attractif qui mobilise de millions d’acteurs qui en tirent l’essentiel de leurs moyens d’existence pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations », a-t-il indiqué.

Par ailleurs, a poursuivi M. Panzou, d’autant plus qu’à ce jour, le plan directeur élaboré en 1987, contenait des informations de base vieilles de plus de 20 ans ne cadrant plus avec les réalités actuelles du secteur, la nécessité de disposer d’un plan directeur de pêches actualisé conformément à la requête  du gouvernement demeure une urgence.

Enfin, il sied de signaler que la FAO  a alloué un budget  de 120.000 USD sur ses propres ressources, pour entamer le processus de l’élaboration du plan directeur des pêches qui vise à produire d’abord un avant-projet du plan directeur des pêches.

Junior Kitambala

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :