Affichage du listing des jeunes aspirants au stage professionnel par le Ministre de la Fonction Publique

Ce jeudi 14 décembre 2017, Michel Bongongo, ministre de la Fonction Publique a procédé à l’affichage de noms provisoires pour les jeunes aspirants au

Ce dimanche 4 février 2018, le ministère de la Fonction publique lance officiellement le test prévu dans le cadre de la nouvelle réforme administrative de l’Etat
Des jeunes ont effectué un concours le dimanche 04 février 2018 dans le cadre de la réforme de l’administration publique
Des ‘Standardistes’ décident squatter dans le bâtiment de la Fonction publique

Ce jeudi 14 décembre 2017, Michel Bongongo, ministre de la Fonction Publique a procédé à l’affichage de noms provisoires pour les jeunes aspirants au stage professionnel dans les services de l’Etat. Les listes affichées ne constituent qu’un échantillon de noms issus des provinces de Kinshasa, du Haut-Katanga et du Kasaï Oriental.

Michel Bongongo Ministre Fonction Publique

Michel Bongongo Ministre Fonction Publique

Les jeunes dont les noms sont repris sur la liste vont passer un concours de recrutement conformément aux instructions de la Fonction publique et « ceci, assure le ministre Bongongo, pour la bonne gouvernance des ministères ». Le ministre a insisté que cette formation de travail va se faire selon les consignes de Chef de l’état. Il a tenu à souligner qu’à partir de l’affichage de cette liste, toute personne lésée peut introduire un recours pendant 14 jours. Cette liste est susceptible de modification tout au long de cette période. Le ministre a révélé que l’épreuve écrite, s’effectuera dans chaque chef-lieu de province. Il a précisé que la date limite est le 28 décembre 2017.

Conditions du concours

Michel Bongongo a souligné que pendant le concours il y aura deux catégories d’équipes sur terrain à savoir : les superviseurs qui sont les membres du cabinet Sodeico, entreprise sous-traitante chargée de piloter le projet, et en second lieu des Hauts cadres de la Fonction publique. Les surveillants seront composés des secrétaires généraux, des représentants de confession religieuse, catholique, protestante, kimbanguiste et musulmane ainsi que les syndicalistes parce que qu’ils sont les représentant des fonctionnaires. Les lieux d’épreuve vont être éparpillés dans chaque province.

Promesse d’équité dans le recrutement

Le ministre a assuré que dans ce concours il n’y aura pas de clientélisme, ni favoritisme. Intelligence et compétence seuls compteront a proclamé le Ministre Michel Bongongo.

Gladys Bundu, Laurianne Lolo Mpotambwa, stagiaires

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :