Acharnement contre Moïse Katumbi et mansuétude envers J.P. Bemba

Acharnement contre Moïse Katumbi et mansuétude envers J.P. Bemba

Nombre d'analystes congolais s'exprimant sur les ondes ont constaté deux attitudes du Pouvoir en place en République Démocratique du Congo face à deux

Justice : La CPI condamne Bemba à un an de prison et une amende de 300 000 euros pour subornation des témoins
Communiqué de la VSV sur le retour du sénateur JP Bemba à Kinshasa
Présidentielle 2018 : Les militants du MLC exigent le maintien de la candidature de JP Bemba

Nombre d’analystes congolais s’exprimant sur les ondes ont constaté deux attitudes du Pouvoir en place en République Démocratique du Congo face à deux acteurs politiques qui ne sont pas de moindre envergure; Moïse Katumbi  et Jean Pierre Bemba. Acharnement sur le premier et mansuétude sur le second.

Acharnement judiciaire en question

Moïse Katumbi et acharnement judiciaire

Moïse Katumbi et acharnement judiciaire

D’aucuns des habitants de Kinshasa s’interrogent si la succession des actions judiciaires ne cache pas un acharnement contre M. Katumbi. Quelques analystes ont évoqué le récent développement des affaires concernant l’acteur politique congolais candidat à la présidence de la République, Moïse Katumbi. La Cour de Cassation, à peine créée, a ouvert une information judiciaire contre l’ancien gouverneur du Katanga alors allié de M. Joseph Kabila. Des analystes sont étonnés qu’une Cour, non encore pourvue de magistrats et sans administration affectée à son service,  agisse aussi rapidement. Le Ministre de la Justice interviewé par Radio Okapi le mercredi 20 juin 2018 a révélé sur le média onusien  que des magistrats seront nommés dans les jours et semaines à venir. Les analystes ont aussi signalé que cette affaire survient après la rocambolesque affaire du passeport ‘trafiqué’ de Moïse Katumbi en Belgique. Il semble que les services congolais ont retiré le document des listes officielles. M. Katumbi a été condamné en première instance dans une affaire immobilière. Actuellement M. Katumbi est traité d’Italien par certains et déféré en justice  comme Congolais par d’autres!

Pragmatisme dans la mansuétude politique

JP Bemba

JP Bemba

Des analystes politiques congolais se sont aussi penchés sur l’attitude du pouvoir envers M. Jean Pierre Bemba récemment libéré à la Cour pénale internationale. Les services du Procureur auprès de la Cour suprême de la RDC a diffusé un démenti, avant sa dissolution,  sur l’ouverture de recherche de témoins suite à l’affrontement armé entre la garde militaire de JP Bemba et l’armée régulière congolaise. Quelques analystes ont rappelé que l’ancien Vice Président a quitté le pays après une ‘guerre urbaine en 2006 qui a provoqué des pertes humaines à Kinshasa.  » Ce ne sont pas de vies inutiles qui sont parties » ont-ils déclaré.  Ils ne comprennent pas l’étrange mutisme de l’appareil judiciaire;. Pour ces analystes, le Pouvoir politique ne veut pas agir espérant en retour  l’irruption du leader du Mlc, parti politique de l’Opposition, dans l’arène politique. Son éventuelle candidature va provoquer plus d’embarras dans une opposition en mal de leaders charismatiques. La dispersion des voix de l’Opposition va être du pain béni, ont-ils  conclu.   Un petit groupe d’analystes tente d’attribuer la mansuétude du Pouvoir par l’humanisme des certains acteurs de cette obédience qui ne veulent pas accabler un homme qui vient de passer dix ans en prison.

Rombaut Kamwanga

 

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :