A une réception à son honneur par le FCC de la grande Orientale, E. Ramazani Shadary n’a même pas dit un petit merci

A une réception à son honneur par le FCC de la grande Orientale, E. Ramazani Shadary n’a même pas dit un petit merci

Les membres du FCC chapeauté par le PPRD de la grande province Orientale a organisé le mardi 14 août à Maïsha Park à Gombe, une réception à l’honneur

Martin Fayulu, le fretin dans l’assiette de tous les congolais
Campagne de l’élection du gouverneur de Kinshasa entre courtoisie parlementaire et tension militante dans les rues proches
J-J Lumumba : « Le Palu n’est pas l’héritier du combat de P. Lumumba, il utilise ce nom comme fonds de commerce »

Les membres du FCC chapeauté par le PPRD de la grande province Orientale a organisé le mardi 14 août à Maïsha Park à Gombe, une réception à l’honneur d’Emmanuel Ramazani Shadary, dauphin du président Joseph Kabila et leur candidat à l’élection présidentielle, prévue le 23 décembre prochain. Les notabilités de la famille politique du Chef de l’État ressortissants de la Tshopo, de l’Ituri, du Bas-Uélé et du Haut-Uélé ont répondu présents à ladite réception qui devait commencer à 15 heures. On doit aussi signaler la présence de jeunes du PPRD venus nombreux accompagner leur candidat au prochain scrutin à la magistrature suprême.

Cadre du PPRD province Orientale

Les banderoles suspendues aux murs de quatre coins de la salle portaient différents messages à savoir : « la Grande province Orientale remercie le Chef de l’État Joseph Kabila Kabange pour le choix judicieux porté sur la personne de camarade Emmanuel Ramazani Shadary comme candidat du FCC à la présidentielle du 23 décembre 2018 ». Ce message était derrière la table d’honneur où était assis Shadary.

Un autre message suspendu sur la porte de sortie de la salle, avec les effigies de Kabila à gauche et de Shadary à droite disait « La Grande province Orientale félicite le camarade Emmanuel Ramazani Shadary et le rassure de son soutien total ». Un autre message accroché au mur à l’aile droite que l’on peut lire « La Grande province Orientale soutient à 100% Emmanuel Ramazani Shadary » n’était pas le dernier car, il y en avait plus de cinq.

C’est à 17 heures 40’ que celui qui était à l’honneur, Ramazani Shadary, a fait son entrée dans la salle. Pendant que le modérateur donnait le programme de la cérémonie, les jeunes du PPRD dans la salle ont récupéré micros et instruments de musique de l’orchestre d’interprétation Matozo invité pour la circonstance par maman Moleko, et se mettaient à animer. C’était la confusion dans la salle. Il a fallu l’intervention d’un des cadres de leur parti pour les maitriser et donner le temps au modérateur pour la suite du programme. Pour ces jeunes, « c’est une affaire du parti nous devons animer ».

En sa qualité de doyen, Autsay Asenga a pris la parole pour remercier le chef de l’État Joseph Kabila avant de s’adresser E. Ramazani Shadary. « Voici tes frères et sœurs de la grande province Orientale qui vous aiment et vous accueillent. Si la grande Orientale est derrière vous pour les élections, dites-le que vous avez déjà gagné. Kabila en a fait et les preuves sont là, il avait gagné. Vous n’allez pas nous abandonner et nous vous disons : allez-y ! », a dit Autsay à Ramazani  SHadary.

Quant à Béatrice Lomeya qui a prononcé le mot de circonstance, elle a presque interprété les banderoles dans la salle. « Joseph Kabila a respecté la Constitution en désignant le camarade Emmanuel Ramazani Shadary comme candidat du FCC. La grande province Orientale réitère sa confiance à notre candidat afin qu’il gagne les élections du 23 décembre haut la main. Chez nous, la grande Orientale composée de la Tshopo, de l’Ituri, du Bas-Uélé et du Haut-Uélé, il n’y a pas d’opposition, je peux l’évaluer à 0 %. Nous considérons déjà Emmanuel Ramazani Shadary comme président de la République. Aleki déjà », a-t-elle dit.

Emmanuel Shadary

Ce qui a étonné plus d’une personne, c’est de voir Shadary repartir à 18h 13’, après avoir serré la main à quelques personnes dans la salle, sans dire un petit mot. Même pas un petit remerciement aux ressortissants de la grande province orientale qui ont organisé la réception à son honneur. Pendant environ 33 minutes qu’il a passé dans la salle pour suivre les deux interventions des organisateurs, alors qu’on l’attendait pendant plus de 3 heures, l’assistance n’a pas entendu la voix de leur candidat président de la République. Même pas un bonjour ou un bonsoir. Cette attitude a provoqué une polémique entre les filles et fils de la grande Orientale.

Certains ont soutenu que Shadary était venu malgré lui pour marquer une simple présence. D’autres dénoncent et s’interrogent, pour quoi les politiciens de la grande province Orientale ont toujours été les marchepieds de ceux d’autres provinces ? Ils sont allés encore plus loin pour dire « qu’ils ont peur de leurs collègues, c’est pourquoi ils n’ont pas un parti politique qui s’impose devant les autres et des acteurs politiques capables de conquérir le pouvoir comme tant d’autres. Ils ne se contentent que de postes obtenus après avoir contribué efficacement et donné tout ce qu’ils ont. Ils ont regretté l’acte posé par celui qui est candidat et non encore élu. « Si le dauphin leur fait ça, alors devant le président Kabila, ils n’ont aucun mot à dire », argue l’un d’eux qui ajoute que « amoni bango lokolaba ….,aboyi bayoka ata mungongo na ye »

Gel Boumbe 

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :