A peine arrivée, la délégation du conseil de sécurité de l’Onu débute sa mission par la Céni

A peine arrivée, la délégation du conseil de sécurité de l’Onu débute sa mission par la Céni

Arrivée à Kinshasa ce vendredi 5 octobre en début d’après-midi, l’importante délégation du Conseil de sécurité des Nations-unies, composée de 15 membr

Céni : 8000 machines à voter, 800 motos, 15 véhicules, 9500 batteries externes consumés à Kinshasa
L’Opposition a marché pacifiquement à Kinshasa, Goma, Bukavu…
Drame à Basoko : Un militaire tue à bout portant, la population le brûle vif

Arrivée à Kinshasa ce vendredi 5 octobre en début d’après-midi, l’importante délégation du Conseil de sécurité des Nations-unies, composée de 15 membres, s’est directement dirigée à la Céni pour une réunion depuis 16h30. Les discussions entre le bureau de la centrale électorale dirigé par Corneille Nangaa et les membres de Conseil de sécurité des Nations-unies tournent autour de l’évaluation du processus électoral en général et de la logistique et du financement des élections en particulier.

Candidats présidents posent avec le président Nangaa

On se rappelle que lors de la première rencontre entre la Céni et  les candidats présidents, le jeudi 4 octobre, les deux parties ont échangé autour de la machine à voter, de la liste définitive des électeurs, la présence des électeurs sans empreintes digitales, l’évolution des préparatifs techniques des élections, la régularité du financement du processus par le Gouvernement de la République et l’évolution du déploiement des matériels.

Le président de la Céni a fourni aux candidats à la présidentielle des documentations électorales, entre autres l’Atlas électoral; un recueil des textes légaux ; la liste définitive des candidats Présidents de la République ; le code de bonne conduite des partis et regroupements politiques et enfin, la liste des électeurs catégorisées en électeurs retenus après l’audit du fichier électoral, les électeurs radiés et les électeurs inscrits sans empreintes digitales ou partiellement lisibles.

Les deux parties se rassurent de la tenue effective des élections au 23 décembre 2018, mais à la seule condition de trouver un consensus autour de la machine à voter et du nettoyage des électeurs inscrits sans empreintes digitales du fichier électorale. Peut-être, la prochaine réunion technique pourra décanter les questions complexes de la machine à voter récusée par la partie majoritaire des candidats présidents de la République.

Gel Boumbe

 

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :