A la clôture de l’opération de révision du fichier électoral, Corneille Nangaa promet de traduire les doublons en justice

A la clôture de l’opération de révision du fichier électoral, Corneille Nangaa promet de traduire les doublons en justice

Le Président de la Commission Electorale nationale Indépendante (Céni), Corneille Nangaa, a animé un point de presse mercredi 31 janvier 2018, au sièg

Quand la machine à voter est rejetée par la population au stade des Martyrs…
Machine à voter : La commission électorale sud-coréenne désapprouve son utilisation et écrit à la CENI
Le CLC inébranlable et encourage le chef de l’État et la CENI de prendre des dispositions nécessaires pour des élections crédibles

Le Président de la Commission Electorale nationale Indépendante (Céni), Corneille Nangaa, a animé un point de presse mercredi 31 janvier 2018, au siège de cette institution d’appui à la démocratie. Cette date marque la fin des opérations d’identification et d’enrôlement des électeurs dans les centres d’inscription du Kasaï, Kasaï Central, Luilu et Kamiji, dernière aire de l’opération de Révision du fichier électoral. Elle est aussi celle de la clôture de l’opération, comme prévu, sur l’ensemble du territoire national.

Le président de la Céni a présenté le synopsis en relevant les éléments tels que la cartographie des différentes aires opérationnelles ; les statistiques ; les difficultés rencontrées ; l’état de la révision du fichier électoral au Kasaï à la date de la clôture ; le traitement et de la consolidation des données ; les activités après la clôture de l’identification et enrôlement des fichiers ainsi que la paie du personnel opérationnel.
Pour les aires opérationnelles, Corneille Nangaa a déclaré que l’opération de révision du fichier électoral a été lancée le 31 juillet 2016 à Gbadolite au Nord-Ubangi, la province pilote, avant le lancement progressif dans les autres provinces.

Les 26 provinces de la RDC enrôlées

Selon les statistiques données, il y a eu 17.784 centres d’inscription (CI), ouverts sur 17.759 prévus, soit 25 Centres d’inscription supplémentaires. 54 millions de cartes d’électeur commandées et 46.021.454 électeurs enrôlés à la date du 29 janvier 2018 dont 24.231.197 hommes et 21.790.257 femmes, soit 111,9% par rapport aux électeurs attendus.
Les électeurs enrôlés ne sont que des données brutes soumises à la centralisation et au traitement en vue de consolider le fichier électoral de manière à assurer le principe de l’unicité de chaque électeur dans le fichier électoral.

Aussi le président de la Céni a souligné que les opérations d’identification et d’enrôlement des électeurs ont été émaillées de certaines difficultés dont les plus éprouvantes ont été les pertes en vies humaines. Il a précisé que le traitement et la consolidation des données doivent se faire en utilisant le Système Automatique d’Identification Biométrique nommé AFIS/ABIS. Cette opération consistera à détecter automatiquement des doublons potentiels ; Comparaison des « empreintes digitales » et des « photographies » à partir de la base de données des électeurs et la confirmation visuelle ou non des doublons détectés (adjudication).
Pour Nangaa, le système utilisé est très puissant, les enfants qui ont été enrôlés seront tous radiés du fichier, y compris les doublons. Mais le cas des doublons se présente autrement, on va garder seulement le dernier enrôlement de chaque personne enrôlée deux ou plusieurs fois. Cette catégorie des personnes, donc les doublons, seront traduites en justice.

Après la clôture de l’opération de Révision du Fichier Electoral, Corneille Nangaa passe à une autre étape qui commence par la poursuite de la paie du personnel et le ramassage des matériels. L’opération sera suivie de la centralisation, traitement et consolidation des données ; enrôlement des Congolais résidant à l’étranger ; la publication, le 6 avril 2018, des statistiques des électeurs par entité ; le 23 avril adoption de la loi portant répartition des sièges ; du 6 au 25 mai audit du fichier électoral ; le 8 mai promulgation de la loi ; le 23 juin convocation de l’électorat ; du 24 juin au 8 juillet dépôt et traitement des candidatures provinciales ; du 25 juillet au 8 août dépôt et traitement des candidatures présidentielles et législatives et, le 23 décembre scrutins directs combinés.

A la question de savoir si Nangaa conduira les Congolais aux élections, le président de la Céni a tranché : « Laissez les acteurs politiques faire la politique et la Céni organiser les élections. Que chacun fasse son travail. Aujourd’hui, la RDC met le cap vers les élections que les Congolais attendent pour consolider la démocratie. Que personne ne vous trompe, le 23 décembre 2018, les élections se tiendront en RDC. Pour les Congolais de l’étranger, l’enrôlement se fera dans les ambassades de la RDC et on ne peut pas enrôler dans tous les pays du monde, a conclu le président de la Ceni.

Gel Boumbe

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :