A Bukavu, des communicateurs catholiques en première ligne de riposte contre la maladie à virus Ebola

A Bukavu, des communicateurs catholiques en première ligne de riposte contre la maladie à virus Ebola

Depuis le signalement d’un cas de la Maladie à Virus EBOLA (MVE) dans le territoire de Mwenga, dans la province du Sud-Kivu à l’Est de la RD Congo

Assemblée Épiscopale de Bukavu : les Évêques préoccupés par la persistance et la prolifération des groupes armés
23ème anniversaire de la mort de Mgr Munzihirwa : L’archidiocèse de Bukavu a prié pour sa béatification
Echos de capitales provinciales des six anciennes provinces congolaises

Vue d’un des communicateurs catholiques en pleine sensibilisation des élèves d’une école de Bukavu sur Ebola

Depuis le signalement d’un cas de la Maladie à Virus EBOLA (MVE) dans le territoire de Mwenga, dans la province du Sud-Kivu à l’Est de la RD Congo, les communicateurs catholiques de l’Archidiocèse de Bukavu se sont lancés dans la campagne de riposte contre cette épidémie dangereusement meurtrière en distribuant les lave-mains aux écoles et autres établissements, sous l’impulsion de S.E. Mgr François-Xavier Marroy, archevêque métropolitain de Bukavu.

Réunis autour de la sous-commission de Communication des Risques et Engagement Communautaire (CREC), mise en place par les Services de communication dudit archidiocèse, ces communicateurs mènent des activités de sensibilisation pour la riposte contre la MVE dans les différentes aires de santé dans les trois communes urbaines à travers les Superviseurs de proximité (points focaux) appuyés par les Consultants des zones de santé de ces trois communes urbaines.

Cependant, les tentatives récentes de grève dans les écoles officielles et publiques ont perturbé  cette sensibilisation dans les écoles primaires et secondaires : « Nous avons dans ce cas privilégié d’autres cibles comme les écoles privées; les Instituts supérieurs, les Universités, les confessions religieuses, les aumôneries, les marchés, les motards, les taximen,  les centres de santé et hôpitaux, les enfants de la rue et la rue elle-même », a indiqué l’abbé Gérard Nyamulimi, un des communicateurs diocésains et superviseur de proximité dans la zone de Muhungu diocésain.

Dans un rapport publié le 22 décembre dernier, ces communicateurs ont dévoilé les différentes stratégies de communication utilisées durant cette sensibilisation, trois mois après soit d’août à novembre 2019.  Ce rapport mentionne les activités suivantes : « l’organisation de messes foraines, des conférences de presse et autres activités ludiques pendant lesquelles l’apprentissage des signes de la maladie à virus Ebola, ses méthodes préventives et enfin l’apprentissage d’un numéro vert, etc ».

« En novembre 2019, nous avons pu sensibiliser 8.521 personnes. C’est évidemment plus que ce nombre car nous n’avons pas comptabilisé tous ceux qui participaient aux messes que nous célébrions au quotidien car nos gestes et attitudes et de petits flash pendant la prédication disaient notre désir de voir tout le monde changer de comportement afin de faire barrage à la MVE », a précisé l’abbé l’abbé Gérard Nyamulini.

Et de conclure : « Nous pensons qu’avec ce travail fourni en ce troisième mois de Communication des Risques et Engagement Communautaire, nous avons contribué à faire face en toute sérénité à la MVE. Cependant, il y a toujours nécessité de communiquer sur les risques liés à la MVE tant qu’elle ne sera pas éradiquée de notre cher beau pays que nous voulons, léguer à notre postérité pour toujours, à la suite des Pères de l’Indépendance …un pays prospère , stable, émergent et pourquoi pas développé ».

Il faut signaler que depuis le début de cette énième maladie à virus Ebola dans la partie Est de la RD Congo au mois d’août 2018, l’Eglise catholique congolaise est en première ligne de la riposte contre cette maladie. Le rapport de l’ONG Caritas Internationalis du 17 décembre dernier sur la situation épidémiologique fait état de 2.207 décès.

Junior Kitambala

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :