9 octobre : lutte pour la protection des droits et de la dignité des personnes avec handicap

9 octobre : lutte pour la protection des droits et de la dignité des personnes avec handicap

Commémorée tous le 9 octobre, la journée internationale de handicap est l’une des plus particulières car ses activités n’est pas l'apanage d'un seul o

Echos de capitales provinciales des six anciennes provinces congolaises
Des élèves et le coordinateur des écoles conventionnées catholiques de Kinshasa ont visité l’Université catholique du Congo
Deuil national et drapeau en berne après inondations et éboulements à Kinshasa

Commémorée tous le 9 octobre, la journée internationale de handicap est l’une des plus particulières car ses activités n’est pas l’apanage d’un seul organisme. Pour les frères de la charité « Deus caritas est » en charge du Centre pour handicapés physiques de Kinshasa, quelques activités de sensibilisation seront organisées au centre à partir du 10 octobre.

Handicapées-à-Goma

Les handicapés du centre

Ces activités auront pour but la prévention des causes de la personne handicapée à l’intégration dans la société, l’amélioration des services de réadaptation, en formant notamment des orthoprothésistes ou en fabriquant des aides à la mobilité (béquilles, fauteuils, etc.)

Le directeur du Centre pour handicapés de Kinshasa confirme que concernant l’handicap, il n’existe en effet aucune institution qui aurait le monopole de valider ces événements. Ses promoteurs sont donc multiples : « Il y a d’abord l’ONU et l’UNESCO, et tous les organismes qui leur sont liés, ou encore l’Union européenne, mais également des ONG dont la légitimité vient de la qualité de leur action ».

En République Démocratique du Congo, Handicap International s’attache à prévenir le handicap. Spécialement à Kinshasa, l’association s’investit particulièrement auprès des mères et des enfants, notamment en renforçant la détection précoce du handicap et en favorisant l’accès des enfants handicapés à l’école. Dans l’est du pays, l’association apporte un soutien aux plus vulnérables dans les zones affectées par une crise humanitaire chronique.

Les centres pour handicapés physiques essaient dans la mesure du possible de former par des métiers les personnes handicapées en vue de les rendre autonomes.

Prisca Materanya

 

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :