65ème Journée mondiale des lépreux, le cardinal Turkson refuse des lois discriminatoires

65ème Journée mondiale des lépreux, le cardinal Turkson refuse des lois discriminatoires

Organisée le dernier week-end de janvier, la journée mondiale des lépreux a été célébrée pour l’année  2018  les 27 et 28 janvier. A cette occasion, l

L’ONU estime que l’urbanisation croissante ne doit pas être synonyme de villes polluées
Le CEPROMEPHA plus que jamais engagé dans l’autonomisation de la femme vivant avec handicap
Journée mondiale de l’alimentation 2018 : « Agir pour l’avenir », la Faim zéro en 2030 c’est possible

Organisée le dernier week-end de janvier, la journée mondiale des lépreux a été célébrée pour l’année  2018  les 27 et 28 janvier. A cette occasion, l’Eglise prie avec et pour les personnes atteintes de cette  maladie. Le préfet du dicastère pour le service du développement humain intégral, le cardinal Peter Turkson, en a profité pour publier un message ce dimanche 28 janvier. Il appelle ainsi à “abroger les lois discriminatoires” contre les personnes atteintes de cette maladie.

Les mains d'une personne atteinte de la lèpre

Les mains d’une personne atteinte de la lèpre

Toutes les deux minutes, indique le cardinal Turkson dans son message, une nouvelle personne est atteinte par la lèpre. Ces malades, soutient-il, nécessitent de voir leurs droits humains fondamentaux défendus. Pour cela, il faut “abroger les lois discriminatoires” là où elles existent, garantir aux malades l’accès aux soins et protéger leur dignité.

Ces malades, poursuit le préfet de dicastère, ont en effet besoin de “proximité humaine” qui peut être pour eux une “énergie libératoire”. Et celui qui l’apporte peut “grandir en humanité” car il comprend ce que vaut vraiment la vie: non pas la gloire ou les richesses, mais “l’humilité, la miséricorde, le pardon”.

Les fidèles catholique sont tous invités au grand rendez-vous d’amour et de prière créé par Raoul Follereau en 1954 et encouragé par le pape François : «  Jour de fête et d’espoir pour les malades, cette journée est aussi l’occasion de sensibiliser le grand public sur la nécessité de maintenir cette «solidarité vivante» pour aider nos frères souffrants, » a lancé le Cardinal.

A Kinshasa, selon les informations de l’hôpital de la Rive, réputé pour les soins des personnes atteintes de la lèpre, ces patients survivent plus de l’aumône et de l’assistance des communautés et mouvements de l’église que de l’aide du gouvernement ou de l’organisation mondiale de la santé. « La plupart des malades enregistrés depuis 2015 sont pris en chargé par les personnes bénévoles.  Très peu sont ceux qui restent soutenus et assistés par leurs familles moins encore par le gouvernement pourtant comme tous les autres malades les lèpres, ont aussi besoin de l’assistance de la part des autorités, » affirme un personnel de l’hôpital de la Rive.

Prisca Materanya

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :